Dé-so-lée

Je me trouve dans un état de stress comme j’en ai jamais eu.

J’ai ce TFE à rendre, le 7 mai. Je n’ai pas encore fait les entretiens, pas tout à fait terminé le cadre conceptuel… Soutenance en juin.

J’ai deux travaux de groupe à terminer pour juin.

J’ai ce stage en soins intensifs cardio qui arrive et qui m’inquiète. Tous mes stages ce sont bien passé mais si j’avais ce dernier stage qui se passait mal et qui ferait que je ne suis pas diplômée en juillet.

Et ce diplôme ? 3 ans que je travaille dessus et paf, à la mi juillet je vais avoir les responsabilités qui vont me tomber dessus d’un coup !

J’ai ce choix à faire ( mais l’aurais-je vraiment ) de service où je voudrais travailler. Je me suis presque décidé pour le bloc mais j’ai encore des doutes.

Alors je suis là avec ce stress qui monte plus le 7 mai approche. J’ai cette boule au ventre et ces questionnements qui me réveillent la nuit : et si je rate ce diplôme en juillet ? Ai-je vraiment envie de l’avoir avec ces responsabilités et ce maigre salaire?

Voilà, je stresse comme je n’ai jamais stressé de ma vie. Je suis assez sereine habituellement mais là c’est plus fort que moi.

Je m’excuse auprès de tous ceux que j’envoie paitre à la moindre contrariété, de ne répondre à quasi aucun message que vous m’envoyez, de mes amis auxquels je ne parle que de moi sans leur demander comment ça va.

Dé-so-lée… on revoit tout ça après le 7 mai…

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Dé-so-lée

  1. Amandine dit :

    Je suis tout juste diplômée… depuis le 28 mars j’ai attaqué un poste en ehpad directement derrière, j’ai été doublée jusque là et demain c’est le grand saut… toutes les questions que tu te poses à cette heure pour toi je me les suis également posée lorsque j’y étais… et elles reviennent aujourd’hui… cependant, je pense réussir à m’en sortir et je vois pas pourquoi toi tu n’y arriverais pas 😉
    Courage c’est la dernière ligne droite !!

  2. samuel vialatte dit :

    rien de plus normal…. on est tous passé par ces moments de doute et de stress!!! a toi de les trnasformer en motivation pour la dernière ligne droite!!!! du courage et on avance!!!!

  3. ganime dit :

    allez allez ce sent la fin!!!!!!

  4. Laura dit :

    Surtout ne pas relâcher si près du but ! Bon courage !!!

  5. nini dit :

    Merci, merci, merci…J’ai été très étonnée de recevoir un message et de te lire, de lire que tu continuais ta formation…
    J’ai vraiment pensé que tu partais au Brésil, je trouvais que c’était un peu rapide, mais bon pourquoi pas. Et j’aime tes billets, je me suis attachée à toi, je me disais que c’était égoÏste de ma part d’être déçue de ton départ alors que j’aurais dû m’en réjouir. Et là, dimanche soir;;; quelle joie ! quel soulagement !
    Je n’avais pas compris que c’était un poisson d’avril, je dois bien être la seule…
    A bientôt et tiens bon !

  6. alexandra dit :

    j’ai l’impression d’un retour à l’an dernier, j’étais dans le même état d’esprit. Et une fois le TFE rendu je me suis sentie libre, je me suis dis « advienne que pourra ». Et maintenant je suis IDE au bloc opératoire et je kiffe. Un collègue m’a dit il n’y a pas longtemps « tu te rend compte que l’année dernière t’étais pas infirmière et t’as parcouru un sacré bout de chemin depuis ». Alors ne lâche rien, tiens le cap, le bout du tunnel est proche

  7. chou18 dit :

    C’est normal que tu te poses plein de question et c’est même plutôt bon signe.Moi je suis sûre que tu feras une super infirmière une fois franchi cette dernière étape un peu rude, la prise de poste est toujours angoissante mais après on s’y fait.Alors bon courage pour cette dernière ligne droite et tu verras juillet sera vite là.

  8. Lilou dit :

    Haaaa le stress…. Mon stress est monté tellement haut et fort que je m’en suis déclenchée un diabète… je savais même pas que le stress pouvait faire ça! Il faut voir le bon côté des choses, on m’avait refusé le stage optionnel en diabétologie, et bien maintenant je suis incollable sur le sujet! Merci le stress! 😉
    Bon je me serais bien passée des injections et des contrôles glycémiques, des hypos qui te font le cerveau gélatine, des hypers qui te font sauter partout et des sautes d’humeur qui vont avec…. Mais bon j’ai eu un stage d’une semaine dans le service que je voulais, côté patiente 😛
    Au regard de mes dernières péripéties, je crois que je peux dire que je te comprends! Bon courage à toi et tache de ne pas te mettre la rate au court bouillon!

  9. Deplume dit :

    Eh bien si ton prepro se passe mal tout ce que tu risques c’est de faire un stage complémentaire et d’être diplômée à la session d’après, est ce si grave ? La pire pression c’est celle qu’on se met à soi-même… chacun son rythme et il faut apprendre à accepter les « échecs » surtout quand on a toujours tout réussi (je sais de quoi je parle) !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s