Le petit patient

J’ai toujours une appréhension quand c’est mon tour.

Je parcoure le long couloir qui m’amène de notre bureau aux patients en attente.

Je me répète ce que je vais lui poser comme question. Je le tutoie ou je le vouvoie? Est ce que je lui pose les mêmes question qu’aux autres patients?

J’approche des portes. Elles s’ouvrent. Je prends une grande respsiration et mon plus beau sourire.

« Salut, je m’appelle Des idées d’IDE, je suis infirmière de Bloc opératoire, c’est moi qui vais t’accompagner en salle et je resterais présente. »

Ok donc je le tutoie. C’est venu comme ça spontanément. Un coup d’œil aux parents avec un hochement de tête pour dire bonjour.

Accueillir un enfant au Bloc, c’est toujours délicat. Enfin pour moi. Cet enfant, il a juste 2 ans de plus que mon fils.

Je lui pose des questions tout en regardant des parents pour etre sûre des réponses.

Nom? Prénom ? Date de naissance? À jeun? Lavé à la Betadine? Pas de réactions allergiques ? Des allergies connues? Du matériel métallique dans le corps? Plaque ? Clou? Vis? Prothèse? Pace maker? Pas de prothèse dentaires ? Auditives? Lentilles de contact?
Les questions basiques…

Les parents sont tout sourire. Il répond timidement. Il a une petite voix. Les lèvres qui sourient et les sourcils froncés trahissant une peur.

On sent qu’il se contient. Je dois temporiser car la salle n’est pas prête. Je tente de faire la conversation. J’explique aux parents de ne pas attendre ici car le temps risque de leur paraître long. 

Je sors les rames et je pose plein de questions: quelle classe? Sa matière préférée? Son sport préféré ?

On le rentre enfin en salle opératoire. Il est super calme. 11 ans. Il n’en est pas à sa première intervention. De manière générale, les gens qui viennent je les trouve étonnamment calme, mais les enfants forcent encore plus l’admiration. 

Il est au centre de la salle et tout le monde s’active. Là, c’est de la rythmologie, pas du cardiaque. On va juste changer son boîtier de pace maker. Mais quand même.

Pendant qu’on lui pose le matériel de surveillance, je reste à côté pour papoter et lui changer les idées. Il y a toujours un implicite dans la salle quand il y a un enfant, on se moque gentiment les uns des autres. Se chambrer devant eux comme une sorte de spectacle.

J’ai juste envie d’attribuer un mauvais point à l’intervenant du fabricant de Pace Maker qui lui a dit: « On va te mettre un super appareil. Une vraie bombe. »

Ouai…je sais pas si en tant qu’enfant j’aurai voulu qu’on me dise qu’on va me mettre une BOMBE connectée à mon cœur…

L’intervention se passe. Et puis on attend le réveil….on attend…

Il etait bien endormi. On l’appelle par son prénom. Pas de réaction. Une heure passe en salle.

Et d’un coup, il refait surface. Il ouvre les yeux. Il parle d’un coup net distinctement. Je lui dis que c’est fini et que ça s’est bien passé. Il est tout sourire. On le dé-scope. 

Il est tout sourire et en sortant de la salle operatoire, il lève le bras et me dit: « Au revoir, Des idées. »

J’ai eu une série de tentatives (qui ont échouées) de réanimation d’enfant ces derniers mois qui m’ont beaucoup affectées, alors j’avoue que voir partir cet enfant tout sourire et qu’il m’appelle par mon prénom, ça m’a mis du baume au cœur.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le petit patient

  1. Leomonyork dit :

    Tout simplement « bravo »
    Bravo pour ta sensibilité, bravo pour ton professionnalisme, bravo pour tes qualités de narration….bravo et merci de nous faire ressentir de telles émotions !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s