« Un grand merci pour ton aide »

En ce moment, mon équipe est très tendue.

Beaucoup de départs non remplacés, des arrêts maladie suite accidents du travail et corps endoloris par de trop longues instrumentations sans remplacement. Nous sommes en sous effectif permanent et très sollicité.

Les interventions sont de plus en plus longues et plus compliquées. Mais l’équipe est là, soudée.

Alors qu’on doit gérer l’intervention avec souvent derrière nous un intérimaire à qui il faut tout expliquer car ils ne connaissent pas nécessairement le lieux ni les interventions, on se fait rabrouer par les chirurgiens parce que la compresses n’est pas pliée au bon endroit, parce-qu’on a donné son fil avec un porte aiguille fin alors qu’on devrait savoir depuis le temps que lui il le veut avec un porte aiguille fort.

« Et puis vous prenez trop de temps entre les interventions, patient d’avant est sorti il y a 45 minutes »

C’est a dire qu’entre deux interventions, il y a la salle à nettoyer, les instruments à préparer, les matériels à ranger et préparer et accessoirement déjeuner. Nos interventions durent 6 heures…

Un jour, grosse intervention. Professeur du service opère, Professeur d’anesthésie officie sur le même patient.

Démarrage à 7h30, à 15h00 quand le patient est stabilisé, le chirurgien fait une pause avec l’infirmière pendant 15min. Puis l’intervention reprend. 17h30 alors qu’on allait installer le patient dans son lit, grosse bradycardie, il faut poser une sonde d’entraînement. L’IADE pose l’isuprel, j’appelle le cardiologue en urgence, ma collègue file chercher le matériel.

Une belle synergie se met en place. Le hic c’est que je suis coincée en salle alors que je suis censée partir chercher mes enfants à l’école.

La sonde est posée, le coeur bat normalement, les enfants seront récupérés par une maman de l’école…j’arriverais 1h30 en retard.

Le calme est revenu et l’anesthésiste dit à son IADE. « Un grand merci pour ta réactivité. On s’est bien sorti d’une situation compliquée tous les deux. »

Pendant ce temps, le chirurgien se demande pourquoi on met autant de temps à sortir le patient…

J’avoue que je ne sais pas très bien si finalement c’est IBODE que je veux faire…

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour « Un grand merci pour ton aide »

  1. PaulineB dit :

    Je me pose la même question également…. j’aime travailler au bloc mais il n’y a pas autant de reconnaissance de la part des chirurgien et des anesth, c’est bien dommage…. on est traitées comme des m*** parfois, on prend tout sur notre dos sans rechigner et ça me désole….
    Et rarement un merci ou un bravo bon travail d’equipe.
    Le truc c’est que je ne sais pas où travailler car j’aime vraiment le bloc…
    Allez, Bon courage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s