Retour en arrière…

Quand j’étais en stage en pédo-psychiatrie, je n’avais plus de connexion internet. Je n’ai pas pu vous raconter tout ce qui s’est passé à ce moment. Pourtant j’ai vécu des moments intenses.

Il faut que je vous de parle de ce patient de 12 ans que j’ai pris un charge. Il s’appelle Jonathan (pas tout à fait en vrai mais bon..). Il arrive avec sa maman, plein d’agressivité. Ils ne se supportent plus. Il y a de la violence. Je ne la comprends cette mère violente. Je ne comprends pas la violence de manière générale. Et lui, il a l’air très remonté contre sa mère. Normal si elle est violente, non ?

La psychiatre les reçoit tous les deux. Ils sont à un point de non retour. La maman dit que ça va la soulager de ne plus le voir pendant une semaine. Lui dit qu’il ne supporte plus sa mère mais se met à pleurer quand elle part. Ce sera une hospitalisation pour comprendre ce qu’il se passe entre eux. Elle vient aux rendez-vous avec la thérapeute familiale. Elle accepte ma présence aux rendez vous me sachant étudiante. Elle se livre sans filtre. Elle raconte comment elle a éduqué seule son enfant, le « géniteur » comme elle l’appelle étant parti à la naissance. Elle raconte les différentes consultations avec les psy dès les 3 ans de son fils. Elle parle de celui qui a dit : « Mais madame, le problème de votre fils, c’est vous. Il devrait être en famille d’accueil. »

Je vois cet enfant qui ne supporte pas la moindre moquerie, ne comprend pas le second degré, se passionne pour les trains et les cars. Je ne suis pas une experte mais j’avais déjà entendu de l’autisme de type Asperger, ça me saute aux yeux. Ça saute aux yeux tout le monde.

Le jour de l’annonce,  la maman semble soulagée. C’est étrange. J’entends la psychiatre lui expliquer que son fils est autiste de type asperger et la maman semble ravie, soulagée. Elle réalise que le problème ne vient pas d’elle. Dans les services, on lui donne quelques clés de compréhension. Il y a des jours de permissions où ils sont contents de se retrouver. Il y a le jour du départ où ils partent en se câlinant, bras dessus, bras dessous.

J’ai l’impression d’avoir écrit 15 fois ce billet dans ma tête. Je ne le retrouve pas dans mes archives alors je réalise que je ne l’ai pas écrit.

Pourquoi  je vous en parle ? Parce que je les ai croisé l’autre jour au supermarché. Il avait une vraie tête d’ado sympa. Il avait les cheveux longs lors de son hospitalisation, il les a coupé.  Ils sont choux l’un envers l’autre. Ils se parlent avec plein d’amour dans la voix. Elle lui achète des douceurs, un magazine sur le foot. Je pense qu’il a changé de passion.

Voilà que ça me reprend, et si j’allais en psychiatrie?

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Retour en arrière…

  1. Pauline dit :

    Je suis ton blog depuis un moment, je suis moi même étudiante manip radio qu’en 2 ème année (à cheval sur la réforme), bref ce n’est pas le sujet. Je trouve ce billet très touchant. Je suis passée en pédiatrie (scanner, urgence et radio….) j’ai ressentie cette magie qui me fait lorgner sur la pédia pour après mon DE! Merci de nous faire partager ton enthousiasme, ta passion mais aussi tes doutes et tes coups de gueules!

  2. Thomas dit :

    La psychiatrie est une spécialité qui nécessite beaucoup de courage mais qui apporte beaucoup. Il y a beaucoup d’infirmières (que des femmes) dans mon entourage et toutes sauf une travaillent en psychiatrie. Elles adorent leur métier !

  3. collègue dit :

    Bjr
    Je ne suis pas ide mais je travaille dans le médico-social, j’aime votre blog qui décrit une réalité que je ne connais que trop..en pire. Qu’êtes vous devenue…Pourquoi n’ecrivez vous pas la suite ?
    Bien a vous et bonne année

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s