Jusqu’ici tout va bien.

Pour l’intégralité de mes stages, je suis tombée sur des cadres bienveillants ainsi que des tuteurs.

Pour mon stage en crèche, c’était un EJE (Educateur jeunes enfants) en rôle de cadre et une auxi puer en tutrice. Ils ont été très à l’écoute de  mes objectifs. J’ai été mal à l’aise avec l’EJE mais je crois que c’était plus dans ma posture d’étudiante que j’ai eu du mal à trouver ma place.

Pour mon stage en EHPAD, je me souviendrais toujours de cette cadre à qui j’ai spontanément dit que je n’avais que très peu de contact avec les personnes âgées et que je redoutais mon stage. « Mais ne vous inquiétez pas, on va vous accompagner. » Ma tutrice était fantastique. Elles avaient un vrai projet d’accueil des étudiants.

Pour mon stage en médecine interne, c’était une IDE faisant fonction. Super accueil, elle m’avait mis quasi tout mes mercredis de repos car j’avais un soucis de garde. Mon tuteur super agréable. Un peu stressant car posait beaucoup de question mais il m’a fait progresser comme jamais.

En pédo psychiatrie, j’ai adoré leur accueil. Une vraie prise en charge et réflexion autour de l’étudiant. La cadre qui me rappelle a plusieurs reprise que si j’ai besoin de parler avec elle de situations compliquées de ne pas hésiter. Et mes tuteurs étaient tout simplement fantastiques.

En neuro chir, extraordinaire. Une cadre sensationnelle. La voie toujours posée, très cocoonante, très encadrante. Ma tutrice était une vraie experte dans son domaine. Elle m’a aussi permis de progresser de manière incroyable.

Hier je suis allée voir le cadre des blocs pour parler un peu de mon stage à venir. Là il m’explique qu’ils construisent le stage en fonction de mes objectifs. Je lui explique que je n’ai pas fait beaucoup de sondage. Il me répond qu’on me mettra sur les blocs où il y en a jusqu’à ce que je me sente à l’aise. Il me dit de lister ce que je veux faire qu’on pensera mon stage autour de moi. Je rencontre ma tutrice à qui je demande mon planning. Elle me répond que c’est moi qui fais mon planning, il faut juste que je les prévienne de quand je suis là mais que si je veux, je peux poser les mercredis.

Voilà, jusqu’ici tout va bien. Toujours une super premier accueil. Mais voilà je me dis que ça doit me tomber dessus un jour cette caricature de cadre antipathique. Je crains donc mon dernier stage.  Parce que je ne voulais pas dit encore mais le premier contact a été fantastique avec cette cadre mais le deuxième, juste horrible. Avec en plus cette petite menace qui plane :
http://www.actusoins.com/19643/resistance-du-prive-se-retourne-contre-les-infirmieres.html

Je crains de terminer en apothéose.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Jusqu’ici tout va bien.

  1. esicam dit :

    Tu as beaucoup de chance effectivement j’aimerais bien être tombée sur des personnes si encadrantes et à l’écoute. Je suis en 1er année et j’ai déjà fait deux stages. Un en ehpad où l’équipe était cette sympa mais on m’expliquait quasi rien et je n’ai pas vu grand chose (à part des pansements escarres) du côté ide et s’était pas faute de demander et surtout 1er jour personne pour m’accueillir je me suis senti bien seule. 2 eme stage en médecine polyvante cette fois un acceuil mais assez froid quand je dis que je suis en 1er année l’ide me dit direct « va avec les as » ce qui n’est pas un problème en sois mais le ton était limite puis toujours pas grand chose pour le moment du côté infirmier j’ai du batailler pour prendre les constantes et mes objectifs ça leur importe peu .J’espère que pour mon 3ème stage je tomberais sur d’aussi bons professionnels que toi ! Parce que pour le moment je me suis sentis très mal durant mes 5 semaines

  2. Sophie dit :

    Tu as beaucoup de chance en effet, pour ma part je suis également en troisième année et si je ne parle que des stages que j’ai fait à l’hôpital dont dépend mon IFSI, le premier, la cadre était très froide, prenait un malin plaisir à relire mes transmissions pour les « demonter » bien qu’elles m’est été validées par les IDE, m’interrogeait sur les normes biologiques à des moments où je faisais totalement autre chose, refusait que je fasse des transfusion car j’étais en deuxième année (je venais de passer l’éval de transfusion…), pistais la moindre erreur pour la faire remonter et venais me mettre la pression pendant les transmission orales pour me reprendre devant tout le monde.
    Second stage dans cet hôpital, en médecine polyvalente gériatrique, c’est un service où tous les jours, les IDE font minimum 1 heure d’heures supplémentaires. On peut déjà dire qu’il y a un défaut d’organisation. Sauf que, pour la cadre, hors de question que nous étudiants rattrapons ces heures. Ce qui fait qu’on se retrouve à la fin de 10 semaines de stages avec l’équivalent de 10 jours d’heures supplémentaires et que la cadre ne veux pas en entendre parler. Même en faisant remonter l’info, rien n’est fait. Et en plus, cette cadre exige que nous prenions un secteur IDE, ok, mais que nous faisions également 2 toilettes par jour ! Et pas moyens d’en découdre !
    Je te passerais mes autres lieux de stages, mais il y’en a d’autres…
    Bon courage pour la fin ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s