Evaluation chambre implantable

C’était hier: la grande et unique (quoique j’aurai peut être un rattrapage) représentation au grand théatre de l’IFSI. Evaluation sur chambre implantable (sur mannequin).

C’est dans le cadre de l’UE 4.4 S4 .  On peut avoir valider cet acte dans le portefolio durant son stage que l’on doit quand même le valider sur mannequin. La CAC (commission d’attribution des crédits) a toutefois la possibilité de valider quand même cet examen si échoué à l’IFSI mais validé en stage.

En guise de préparation, nous avons eu 2 TD. Un où juste une personne a manipulé le mannequin et un autre où plusieurs ont pu manipuler. Je vous passerais ma petite colère qui fait que tout le monde n’a pas pu manipuler faute de temps et qu’à coté on ait eu des TD de cours de chants/théâtre…bref.

La veille de l’évaluation, nous ne savons toujours pas si nous allons être évalués sur la pose de gripper, l’injection ou l’ablation de l’aiguille. Notre IFSI nous remet par contre une grille d’évaluation qui nous précise que nous n’allons pas être jugés sur le fait de ne pas faire d’erreur mais sur notre capacité à être reconnaitre que nous en faisons une et à savoir réadapter le soins en conséquence.

Nous voici le jour J. Je suis la dernière à passer mais j’arrive tôt à l’IFSI. J’écoute ce que chacun dit en sortant de l’examen. OK, ne pas oublier de clamper. Ok, si aiguille noire pas besoin de mettre une compresse sous les ailettes. etc…

Je suis sereine. J’ai déjà vu pas mal de pose de gripper, je l’ai fait une fois en stage et je suis celle qui s’est précipitée pour faire le TD où une seule personne devait manipuler. Je n’ai pas eu à me battre quasi personne n’osait le faire. Je vous conseille vraiment de ne pas hésiter à manipuler. Surtout sur un mannequin, aucun risque. Même si vous vous sentez nul, promis, le ridicule ne tue pas, sinon je ne serais plus de ce monde depuis loooongtemps.

J’étais sereine toute la journée mais quand vient le moment de passer, je commence à avoir une légère dyspnée.

Je rentre et je reconnais une de mes formatrices préférées et l’infirmière qui nous a fait le TD qui est super sympa.

C’est parti. Je fais mon laïus: patient propre, drap propres, chambre propre, fenêtre fermée, un panneau sur la porte « soin stérile en cours, ne pas rentrer », un petit peu de GHA sur les mains en faisant bien attention à tous les temps.

Ici, on dirait que une infirmière a fait la désinfection en laissant la dernière compresse de béta alcoolique et a préparé le guéridon stérile. Elle a dû partir et je dois terminer le soin.

J’explique ça au patient, je lui dis que je lui donne la sonnette pour au cas où j’ai besoin d’appeler une collègue mais que je suis en stérile, je lui dis que je lui mets un masque et lui dis de tourner la tête de l’autre coté de la chambre. J’enlève la compresse en tâtant au travers pour sentir la chambre. Oh bordel. Qu’est ce que c’est que cette chambre implantable que je ne reconnais pas au toucher? Reste zen.

Je m’habille: masque, sarrau, charlotte. GHA C’est parti pour les gants stériles. Je sais très bien mettre des gants stériles. J’en profite pour remercier les IBODE de m’avoir appris à mettre des gants stériles au salon infirmier en octobre à Paris. Oui, mais aujourd’hui, impossible de mettre ces fucking gants  de merde qui se collent. Paf, je destérilise. Je le dis. La formatrice me dit qu’elle n’a pas vu mais je change de gant. Ça marche, je vais sur mon guéridon. Je fais mes branchements aiguille de Huber-prolongateur. Je remplis une seringue de 10mL, une de 20mL, je purge avec celle de 10 tout en pensant bien aux robinets. Je clampe tout. Et là j’ai mon masque  qui remonte sur les yeux, ma charlotte qui descend sur le yeux, mon sarrau qui est trop grand. Je me sens vraiment comme une petite fille déguisée avec des vêtements trop grands.

jomard

Je passe la dernière compresse sur la chambre et pose mon champ. Je demande au patient d’inspirer, souffler, inspirer « Je pique. » Pour être franche, je pique au pif, je ne reconnais pas du tout au toucher les chambres que j’ai pu rencontrer. Je fais un petit retour. La formatrice me demande d’insister pour le retour car ils ont coloré le liquide dans la chambre. Là je me dis c’est mort pour moi. J’insiste sur le retour. Yeah, c’est rouge. J’étais bien dedans !

Je purge, je clampe tout ce que je peux, jette la seringue 10mL et prends celle de 20mL. MAIS BORDEL ???? ELLE EST VIDE ???? En fait par le stress, je n’ai même pas vu que j’avais tiré le piston en tirant de l’air. J’étais à 2 doigts d’injecter 20 cc d’air dans une chambre implantable ! L’infirmière me dit:  » Ce qui est important, c’est que tu as contrôlé et que tu as vu. Rectifie en conséquence. » Bouchon sur tubulure, remplissage seringue, ouverture des clamps,  flush en 3 poussées, fermeture en pression positive. Et ce putain de fucking masque que j’ai beau avoir pressé sur mon nez qui remonte sur mes yeux.

Je mets mes strips,  mon tégaderm se colle sur lui même, j’en demande un autre que je pose sans soucis.

La formatrice sort de la salle et me laisse avec l’infirmière à laquelle je lance un regard implorant. « T’as eu chaud avec ta seringue mais tu l’as vu à temps. »

Je sors de l’examen, je suis rouge comme une tomate. Oui j’ai eu chaud.

source illustration: http://grumeautique.blogspot.fr/search?q=philo+discount

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Evaluation chambre implantable

  1. Elo Mum dit :

    En effet tu as eu chaud 🙂 Héhé que de souvenir en te lisant 😉 En tout cas tu as bien réagit ! Bonne continuation !

  2. Michelle83 dit :

    N’empêche que je l’ai validée plusieurs fois en stage la CIP, mais que si j’ai foiré mon rattrapage on ne me fera pas de cadeau! La CAC, visiblement n’est pas clémente…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s