Rien n’est acquis !

En Espagne, le gouvernement a approuvé un projet de loi limitant l’avortement. Quand cette loi sera votée, les femmes espagnoles ne pourront avorter qu’en cas de viol, mais à condition de porter plainte (quand on on connait le taux de femmes n’osant porter plainte pour viol et toutes les conséquences des procédures…) ou en cas de malformation sous condition de 2 certificats médicaux.

Retour en arrière avec les faiseuses d’ange. Qu’une chose soit claire, avoir le droit à l’avortement n’oblige aucune femme à avorter. Au même titre qu’on n’est pas tous devenu homosexuel avec l’autorisation du mariage pour tous.  Par contre, le droit à l’avortement protège les femmes qui en ont besoin. Que l’on choisisse de ne pas avoir recours à l’avortement à titre personnel ne doit pas obliger les autres à ne pas y avoir droit.

Qu’on ne vienne pas me parler des femmes qui utilisent l’avortement comme moyen de contraception, le nombre moyen d’avortement par femme en France étant de 0.52 en 2012 (source INED: http://www.ined.fr/fr/pop_chiffres/france/avortements_contraception/avortements/) cela montre qu’on est loin de toutes-les-femmes-avortent-au-moins-15-fois-dans-leur-vie-les-salopes.

Vous me direz que la contraception est bien suffisamment expliquée et abordable à tous les âges. Non. Bien sur que non. D’abord parce que trouver son moyen contraception est un vrai parcours de combattante. Sans enfant, les gynécologues ne propos(ai)ent que la pilule. Je mets potentiellement au passé car étant multipare maintenant, je ne sais pas ce qui est proposé à l’heure actuelle. Je me souviens avoir galéré et n’avoir toujours eu que la pilule de proposé alors que j’ai toujours dit être incapable de prendre tous les jours à la même heure un médicament. Je n’arrive pas à suivre sérieusement une antibiothérapie alors la pilule quand on n’a pas de problème de santé… Impossible d’avoir un stérilet avant mes enfants, après j’ai essayé juste une horreur en effet indésirable me concernant et ils se sont fait 2 fois la malle (donc pas protégée le temps qu’on s’en rende compte). L’implant? L’idée d’avoir un élément étranger sous la peau me stresse. Il y a un bien l’anneau mais, là, le coût financier n’est plus le même. 15 euros par mois.

Dans un couple stable, les 15 euros sont plus ou moins assumé par le couple. Quand on est pas en couple stable, vous en déduirez donc que ce coût est assumé par la femme SEULE.

Un fois votre contraception trouvée, de toute façon vous n’êtes pas protégée à 100%. JAMAIS. Il y a toujours une marge d’erreur. Une pilule un peu décalée en prise, une stérilet qui descend, l’oubli d’un jour de l’anneau, le préservatif qui lâche, etc… Vous me direz de cumuler les moyens de contraception genre pilule+préservatif. Sérieusement ? Au bout de x année de couple, l’usure du quotidien espace les fois où vous faites l’amour, vous avez vraiment envie de remettre un préservatif ?

Dans le lien que je vous ai mis, il y a un document accessible sur la démographie en 2012. Ouvrez le et allez au paragraphe sur l’avortement. Il y est expliqué que la Suède, avec sa contraception accessible, son éducation sexuelle à l’école a des taux d’avortement proches de la France. Cela n’a donc rien à voir avec l’éducation.

Je n’ai jamais eu recours à l’avortement personnellement mais j’ai plusieurs personnes de mon entourage qui y ont eu recours.

-Il y a cette jeune fille de 17 ans qui avec son amoureux a une fois fait l’amour sans préservatif. Toujours sérieux sur les préservatifs mais, une fois sans, dans leur fougue, avec son amoureux avec lequel elle était depuis un an. Elle ne prenait pas la pilule car son gynécologue était un ami de la sa famille et n’osait pas dire qu’elle avait eu des relations sexuelles.

-Il y a cette femme dont le couple est bancal après 13 ans de vie commune. Ils envisagent de se séparer, c’est juste une question d’organisation et le temps d’en parler aux enfants. Elle ne prend plus la pilule. Quel intérêt de se gaver d’hormones de toute façon ils ne sont plus toucher depuis un an? Et là paf ils se retrouvent un soir. Pas l’envie de se retrouver avec un bébé au milieu alors qu’ils sont peut être sur le point de se retrouver.

-Il y a cette femme qui envisage un enfant avec son compagnon. Ils ont déjà des enfants. Elle ne prend pas la pilule. Il se passe un an. Ils ne s’étaient pas mis la pression. Si le bébé vient tant mieux, sinon tant pis. Ils ne sont pas focalisés sur ce projet non plus. Et là paf, la grossesse qui tombe au moment où leur couple est au plus mal financièrement.

On est loin de femmes inconscientes qui utilisent l’avortement comme une contraception comme on veut nous le faire croire concernant les femmes qui avortent. Faut il prendre pour perpet’ pour une moment d’erreur ? Qui va pâtir de cette grossesse non désirée ? Les femmes et les enfants d’abord, bien sûr.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Rien n’est acquis !

  1. Ninon dit :

    Je suis tellement d’accord avec toi ! Je n’ai pas d’enfant et le seul moyen de contraception que l’on m’a proposer comme étant le moyen « idéal » pour moi c’est la pilule. Du coup je me retrouve a la prendre a 5h quand je travail de matin et a 10h quand je suis du soir … SUPER quoi ! 6 ans que je suis sous pilule et jamais d’accident mais encore combien de temps j’aurais cette chance sachant que même en respectant les heures de prise scrupuleusement, il existe un risque ?
    Bref, bien de parler de ce sujet sur ton blog, laissons le choix a ses femmes de décider !
    Bisous Bisous DesIdees !

  2. valoO dit :

    Tout à fait d’accord avec toi 😉

    Maintenant, on propose le stérilet aux nullipares mais rares sont les gynécos s’étant mis au goût du jour questions contraceptifs… Ils restent persuadés que le stérilet n’est fait QUE pour les femmes ayant déjà enfanté Et puis honnêtement, beaucoup sont les femmes ayant des réticences à en utiliser… Sensation d’élement étranger dans le corps par exemple (tout comme l’implant)
    (il existe deux tailles parfois, et différentes formes… Peut-être que ceux que tu as perdus ne convenaient pas à ton utérus ;))

    C’est triste, tellement révoltant de voir ce retour en arrière… Où est la liberté de choix ? Pourquoi les femmes ne peuvent-elles être maîtresses de leur vie ? Comme tu dis, qui a envie de prendre perpet’ pour 5 min de plaisir…

    • Perso, plus jamais le stérilet, j’ai détester la sensation, mais pour les femmes qui le souhaitent on ne devrait pas leur refuser. Sans parler des conditions d’examen gynéco digne d’une maltraitance. Ma première consultation j’en suis sortie en pleurant tellement elle m’avait mal parlé dans un centre de soins pour étudiants.

  3. Arwenn dit :

    Au delà de ce que tu décris, des idées, je n’arrive pas à croire qu’aujourd’hui à l’heure où la femme continue de s’émanciper, on fasse un bond de + de 50 ans en arrière… ça fait peur… Pour la gestion de l’hôpital, on dit les lois administratives, fait par des administratifs, pour des administratifs qui n’ont aucune notion de ce qui se passe sur le terrain. En ce qui concerne ce qui se passe en Espagne, je dirais que c’est une loi pensée par les hommes, pour les hommes n’ayant aucune conscience de la sexualité féminine.

  4. riri dit :

    Je me suis mise en couple très tôt avec mon compagnon actuel. Au bout de trois ans de relation avec rapports protégés je me suis rendue chez la gyneco avec ma mère pour me faire prescrire la pillule. je suis resortie sans pillule et humiliée par l’interogatoire de la gyneco qui après mon récit sur ma relation stable m’a répondu : oui mais donc tu veux la pillule pour faire comme les copines…
    bref j’ai cherché un autre gyneco, me voila au planning famillial.
    nous sommes 4 ans après, après 2 ans de pillule hasardeuse le gyneco m’a proposé l’anneau dont le coût est pris en charge par le planning. seulement j’arrive en fin de gratuité, cela fait 1 an que je parle du sterilet au gyneco et que celui la me répond : et sinon la pillule ???

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s