Juillet 2014

L’année dernière, je me souviens que j’avais dit à une collègue que je ne voyais pas ce qui allait faire que je ne serais pas diplômée en juillet 2014.

C’est vrai, mes stages se sont tous bien passés. Même en ne travaillant que peu, j’arrive à avoir de bonnes notes. La motivation ne me fait pas défaut.

Je suis moins sûre de moi ces derniers temps. Je me souviens que ma collègue m’avait répondu: « tu sais jamais comment va se passer un stage. » Je l’avais pris un peu à la légère et en fait ça me revient là.

Et si un de mes prochains stages se passaient mal ? Jusqu’à présent j’ai eu des cadres super sympa. Là j’ai eu la cadre de mon pré-pro au tel il y a quelques jours et ça n’était pas du tout la même que celle que j’ai eu  l’entretien. Je suis un peu en crainte. Lors de mon dernier stage, la dernière semaine je n’ai pas su gérer le dragon que j’avais en face de moi, comment je réagirais si je suis face à une équipe complète de dragons ?

dragons

Et puis même, si je glisse sur une plaque de verglas. Paf le diplôme en novembre !

J’en viens à me demander si à force d’avoir cette crainte, ça n’est pas une attente. Je me demande si je n’ai pas un peu peur d’être diplômée et de me retrouver, d’un coup, propulsée à gérer un secteur avec toutes les responsabilités.

J’ai la sensation de ne plus avoir ma place à l’IFSI mais je me demande si je l’ai en service…

Il me reste encore 8 mois pour m’y préparer !

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Juillet 2014

  1. Michelle83 dit :

    J’ai envie de te faire la même réponse que je fais à une maman qui se demande si elle fait bien pour son enfant: douter, c’est bien faire. Si tu te poses des questions c’est que tu réfléchis à ce que tu fais, as fait ou vas faire.
    Fais ce que je dis pas ce que je fais, je suis en permanence dans le doute et ça ne me soulage en rien ^^

  2. Poops dit :

    tu sais, j’ai ressenti la même chose que toi l’année dernière. un peu ras le bol de l’IFSI, et en même temps pas vraiment prête pour être propulsée dans un service.
    Un stage qui se passe pas bien, ça arrive (moi c’était en 2ème année et mon bulletin est pas génial). Après, si tes analyses de pratique tiennent la route et que tes compétences sont validées… il n’y a pas de raison!!

    Allez hauts les coeurs, des idées! bientôt tu seras ma collègue IDE 😉

  3. ben nous ce qui nous questionne c’est que va devenir ton blog et ton profil FB quand tu sera diplômée? aura tu le temps une fois au boulot de l’alimenter encore,parce qu’on y est bien habitué ,maintenant et que franchement,ça risque (c’est même sûr) de nous manquer grave!..

  4. Au contraire il faut douter, on se remet en question et c’est cela qui te fait progresser. Et puis si tu as vraiment envie de faire ce métier et je crois que c’est le cas tu y arriveras. Fais une pause pour les fêtes, c’est fait pour cela et après tu repartais sur les chapeaux de roues. Allez courage.
    Une vielle IDE ( pas tant que cela 🙂 ) qui attend sa retraite pour invalidité, de tout cœur avec toi.

  5. C’est normal de douter quand le diplome approche et avec la fin de la formation, la peur de n’etre pas a la hauteur bien qu’on ait les capacites pour. Le statut d’etudiant est quelque peu rassurant je pense. Bon courage a vous! 🙂

  6. chonchon dit :

    C’est normal, ne t’inquiète pas on a tous connu ça en fin de parcours ! Ce doute de ne pas se sentir capable de gérer tout seul …
    Mais est -ce le contact tél. avec la cadre qui t’a fait tant d’effet ? Si c’est le cas, peut-etre que tu t’inquites pour rien car ils sont toujours débordés dans ce genre de service ( réa, usic, urgence etc..) du fait de leur spécificité à gérer des urgences plus que vitales !
    Cela dit il arrive souvent qu’un stage se passe mal durant le parcouirs d’ Esi, si cela devait etre ton cas, un conseil ne doute pas de toi et de toutes tes connaissances prends le taureau par les carones et bats toi n’abandonne surtout pas !!! car des infirmieres pas cool cela existe réellement !!!

  7. Ophé06 dit :

    Quoi te dire ?
    Tu viens de dire tout haut ce que je pense tt bas depuis quelques temps. Je suis au même niveau que toi tout allez plutôt bien jusque-là et depuis quelques semaines le doute m assai. Je vais donc te dire ce que m a dis une ide il y a 15jours : » c’est normal de douter ,ça fait partie du jeu et c’est ce qui fera de toi une bonne ide ; capable de se remettre en question « . Cette phrase m a fait du bien j espère qu elle t en fera !
    Bon courage pour la suite on a plus que quelques mois a tenir des idées et en juillet on se dira qu’on sait pourquoi on est là. 😉

  8. splendIDE dit :

    Alors écoute moi bien ma grande : on est jamais prêt en sortant de l’école

    Deux choses à savoir :
    tu as une base de connaissances, ça te servira !
    quand tu seras diplômé quand tu ne sauras pas, tu DOIS toujours demander : aux collègues, aux cadres, aux médecins (et même à google)

    Les études c’est bien mais rien ne remplace l’expérience, et l’expérience ben tu l’acquières en exerçant ! (c’est en forgeant…)

    PS. Oublie pas d’avoir toujours la banane et d’essayer de la donnée à ton patient. Tu auras peut être essayé de le piquer 3 fois, mais si tu le fais sourire, si t’es agréable, c’est ce qu’il retiendra !
    PS2. Juste pour te prévenir que la nuit précédant ta première journée de boulot sera très courte et tu auras très mal au ventre :p (et je te parle pas de l’énorme trou noir quand tu vas arriver dans le service, mais après ben tu te mets le pied à l’étrier et tu fais !)

  9. Bibi78 dit :

    Alors je me reconnais totalement dans ton article. Il y a un an j’étais dans le même états d’esprits que toi. Je me posait les mêmes questions et avais les mêmes doutes, tous mes stages c’était bien passé dans l’ensemble. Et j’ai aussi effectuer mon stage pré-pro en USIC, et là je suis tomber sur LE dragon comme tu dis. Elle était ma référente, et me faisait vivre un enfer. J’était déjà très stressé car fin de formation, dernier stage, et TFE. Arrive la fin de mon stage et mon évaluation, elle ne me met rien d’acquis! Là c’est la panic! J’en ai parlé avec d’autres infirmières du service et elles m’ont toute défendu ainsi que mes formateurs. Tout ça pour te dire même que le dernier stage est certainement le plus stressant avec la peur de ne pas le valider, mais les professionnels et formateurs qui nous connaissent depuis 3 ans savent que tous n’est pas rose dans les services et prennent en compte les autres stages. Alors NO PANIC!

  10. Mamillou dit :

    Toute nouvelle IDE que je suis (diplômée en 2013), j’avais exactement les mêmes ressentis que toi. La peur, l’impression que ce moment où on nous donnera le diplôme n’arrivera jamais, ou tout du moins pas pour nous. Je pense que c’est humain, et au contraire plutôt bénéfique car révélateur d’une certaine humilité et d’une capacité à se remettre en question primordiale dans notre métier. Le jour où tu reçois ton diplôme tu verras, on ne réalise pas vraiment. Puis arrivent nos premiers jours de boulot en service, panique à bord!!!! Mais en fait on y arrive toujours, on est jamais seuls. Alors zen, et courage, tu en auras besoin pour cette année stressante! Bisous

    Camille

  11. anonyme dit :

    LOL quoi mais change de metier sa ira mieux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s