Putain de fin de stage

Au début d’un stage, j’ai toujours la méga motiv.

Je suis plutôt sociable, je n’ai jamais eu aucun problème pour m’intégrer dans une équipe. Il y a toujours un dragon pour cracher quelques flammes mais globalement je n’ai jamais eu de problème.

Au milieu du stage, je sens qu’il y a ceux qui m’apprécient et ceux qui se disent « De mon temps, je ne prenais pas mes aises comme elle le fait. » Ceci dit de ton temps, tu restais 4 semaine en stage, du coup ça n’est pas la même façon de s’intégrer dans une équipe que quand tu y restes un peu plus de deux mois. Mais surtout, en milieu de stage, tu te sens bien , tu commences à bien connaitre les habitudes de services, les pathologies, la pharmaco. Tu te sens autonome.

Et là, paf les trois dernières semaines de stage. Tu veux prendre une initiative. « Non tu ne vas pas faire comme ça. » te dit l’infirmière que tu aimais bien à la base mais que tu commences à détester à force de reprendre toutes tes prises d’initiative mais que quand tu n’en prends pas tu-devrais-en-prendre-quand-même-en troisième-année. Dans ces dernières semaines, tu tombes toujours sur celle ou celui qui ne t’a jamais vu du stage et qui remet tout en cause. Celui qui te trouve de nouveaux protocoles sortis d’on ne sait où. Celui qui pense que, quand même, dans le set à pansement, tu devrais mettre toutes les compresses dans un petit carré et mettre les liquides dans les autres puis tremper ensuite tes compresses dans les liquides dont tu as besoin plutôt que de faire comme je le fais. Je répartis mes compresses dans les différents petits carrés et je les arrose de béta et sérum phy.Com

Ma motivation est en berne. Si rajoute que j’ai perdu mes internes chouchous et que je me retrouve avec un interne tout nouveau, premier semestre.

Moi: « Je suis inquiète car la dame bave un peu de la mousse. »
Lui, avec l’air paniqué: « Je…euh…qu’est ce qu’il faut que je fasse. »
Moi, l’air plus paniqué:  » Je..euh…aller la voir ? »
Lui: « Ah oui j’y vais. »

Et puis là les AS qui se navrent que les jeunes diplômés ne travaillent pas en collaboration mais qui estiment que comme tu es étudiant tu dois tout faire tout seul, ça commence à me saouler.

Bref, j’ai adoré mon stage mais je sens que je vais détester la dernière semaine. Comme d’hab. Est ce pour quitter plus facilement l’équipe que je les déteste à chaque fois à la fin ?

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Putain de fin de stage

  1. Margaux dit :

    Tellement vrai mon dieu c’est exactement ça !!!

  2. Lelarge dit :

    C’est dingue comment tu arrives à exprimer exactement ce qu’on ressent, à chaque fois que je te lis je me dit que j’aurai pu écrire la meme chose!!! Allez courage pour ta der!

  3. chonchon dit :

    ben wé comme je te l’ai déjà écrit dans un précédent commentaire, tant qu’on est ESI on en bave! je déteste tellement cet état d’esprit qui règne dans les services hospitaliers que meme aujourd’hui DE en poche, je me sens pas d’investir ces derniers vive l’extra!
    tiens bon ma belle ne lache rien!

  4. Monoblogue dit :

    Ton hypothèse de fin semble tenir la route 😉
    J’adore le dialogue avec le nouvel interne… C’est tellement ça quelquefois !
    Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s