Je suis jalouse de Mme L.

Mme L. a une hydrocéphalie lui entrainant des troubles de la marche, incontinence urinaire et troubles de la mémoire. La triade d’Adams au complet. La totalité des symptômes de l’hydrocéphalie. Elle a 60 ans environ.

Pour réguler son hydrocéphalie, il lui a été posé il y a une trentaine d’année une dérivation ventriculo-atriale. C’est à dire qu’elle a une valve dans la tête qui envoie l’excès de liquide céphalo rachidien dans le coeur en direct. Sauf que là, elle est chez nous parce la dérivation se bouche et entraine dans le coeur des petites emboles (petites boulettes pour simplifier) qui vont direct dans le cerveau pour faire des AIT (accident ischémique transitoires). C’est à dire qu’il y a territoires du cerveau qui transitoirement ne sont recoivent plus de sang. Pour conséquence de ces AIT, Mme L. a des comportements et raisonnements altérés.

Elle est chez nous pour modifier sa dérivation. Il lui a été enlevé ce système vers le coeur pour le faire partir dans le péritoine (feuillet qui recouvre les viscères et qui est un super filtre).

Mme L. a les cheveux rasés avec une valve que l’on devine sous le scalp au dessus du front. Ça fait une comme une grosse bosse. Il y a une cicatrice de 15 cm sur la tête. Dans le cou, on devine le trajet d’un tube qui se dirige vers le torse. Entre les seins, elle une cicatrice de plus 30 cm. Elle porte une protection (couche) pour ses incontinences urinaires. Elle est parfois incohérente quand elle parle, a l’air un peu somnolente avec les yeux à demi fermés. Elle a du mal à marcher.

Et bien malgré tout ça, Mme L. a toujours son mari qui lui tient la main pour la soutenir,  qui attend avec inquiétude son retour de ses multiples opérations. Il lui saute au cou pour l’embrasser passionnément quand elle revient. Il l’appelle « mon amour » ou « ma belle » en lui caressant la joue. Il était désagréable avec nous mais il était tendre avec elle. Il y a ses enfants qui sont toujours là et qui ont les larmes aux yeux si l’opération a l’air durer un peu trop longtemps.

Alors, oui, je suis un peu jalouse de Mme L. parce que moi j’aimerais bien provoquer cet amour là, inconditionnel.

Voilà ce qui a provoqué ma mélancolie pendant quelque jours. Entre mon fils qui me répétait qu’il n’aimait que son père, ce message envoyé à cet homme qui me plaisait resté sans réponse et la fatigue cumulée, je me suis sentie bien seule.

J’ai été jalouse de Mme L. Je pense être plutôt gentille, pas trop stupide voire un peu intelligente. J’ai conscience de ne pas être un canon de beauté mais pas non plus complètement hideuse mais je ne provoque la passion que provoque Mme L. avec son crane rasé, sa protection, ses multiples cicatrices et ses incohérences.

Heureusement, ce matin, j’ai eu le droit à de gros câlins de mes fils, ça fait du bien.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Je suis jalouse de Mme L.

  1. alexandra dit :

    ici on t’aime tel que tu es, une fille sincère et dévouée à son futur métier. Et qui malgré les aléas de la vie, trouve la force de rester une chouette fille, et qui sait, trouvera un prince charmant qui ne s’attend pas. Bises et courage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s