La troisième année qui ne sait rien faire

Demain, je débute mon stage en neuro-chir et j’ai peur d’être « la troisième année qui ne sait rien faire. »

Vous savez celle qui bredouille une connerie par stress « Les effets indésirables des anti-inflammatoires ? Euh…si …je sais …euh.. troubles digestifs..euh….. », celle qui oublie de mettre un sac poubelle sur le guéridon avant de faire une toilette, celle qui a un doute sur ce qu’il faut utiliser pour désinfecter une plaie avant une prise de sang (alcool ? biseptine ? béta alcoolique ?), celle qui vous fait lever les yeux au ciel à chaque fois qu’elle ouvre la bouche, celle qui est trop lente pour la pose de VVP, celle qui avoue timidement qu’elle n’a fait que deux pansements d’escarre dans toute sa scolarité, celle qui n’a jamais monté une aspiration.

Voilà, celle-là. Vous la visualisez bien. J’ai peur d’être celle-là.

Ça fait un an que je n’ai pas posé de cathéter. J’ai fait 2 prises de sang dans mon dernier stage. Dans celui d’avant, je les faisais de nuit, au petit matin, à la frontale, les doigts dans le nez mais là je crois qu’il faut que je me remette dans le bain. Même les toilettes, je n’en ai pas fait depuis un an. J’ai bien des connaissance en pharmaco et je pense faire par mal de liens mais c’est vrai que quand on me pose une question façon  » Sortez vos feuilles, interro surprise », je suis bloquée.

Alors, vous qui allez recevoir un(e) étudiant(e) de troisième année demain dans votre service. Ne vous attendez pas à ce qu’elle sache tout faire. Il/elle n’est pas diplômé(e) et a encore un an pour le devenir. Si elle vient en stage, c’est pour apprendre, pas pour vous remplacer. Laissez lui le temps de se remettre dans le bain après 2 mois sans travailler et parfois plus. Essayez de vous souvenir comment vous étiez au même moment (s’il vous plait arrêtez de me dire que vous saviez tout et tout faire dès la première année, comme si les deux dernières ne servaient à rien).

Je vous remercie d’avance pour votre indulgence.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour La troisième année qui ne sait rien faire

  1. Nina Riera dit :

    Parole d’une diplômée de 2005:
    ouh lala mais t’es une flippette, toi! T’inquiète, tu en sais beaucoup plus que tu ne le crois. Et si tu es déjà tombée sur des IDE qui voyaient en toi une remplacante, ce n’est pas le cas de la majorité!!! Nous sommes vos formatrices, vos guidantes, mais aussi vos élèves, car notre formation date un peu, et vous aussi avez des choses à nous apprendre (ou réapprendre). Prends confiance en toi, en ce que tu es, en ce que tu sais, en l’IDE que tu veux être. Les « diplômées » ne sont pas des monstres assoiffées de sang d’ESI !!! Sois honnête, c’est pas ta faute si tu sais pas. Pose des questions, ça nous permet de faire nos savantes (ce que nous sommes loin d’être!!!). et sois ACTRICE de ton stage, ne le subit pas… Allez, un coup de pied au *** et c’est parti!!!

    • Mémé dit :

      Nina j’aurais aimé tomber en stage avec des ide qui ont ta façon de voir les choses ça m’aurait beaucoup aidé, mais je t’assure que c’est loin d’être le cas sur le terrain!!! Merci en tout cas de ton humanité 🙂

  2. Darfeuille dit :

    Oh mais je te rassure, ou pas, mais dans quelques mois tu diras « je suis la nouvelle diplômée qui ne sait rien faire », car ce n’est pas parce qu’on obtient ce diplôme qu’on sait travailler, on a les bases, les capacités, mais tout reste à apprendre, surtout on doit apprendre à se débrouiller seule, à prendre des initiatives sans attendre le contrôle de sa référente, on doit apprendre à se positionner en tant que professionnelle, et ça j’avoue que j’y ai été mal préparée. Cependant mon DE date un peu (1997) et j’espère que la réforme a un peu amélioré tout ça. Enfin juste pour te dire que je te comprends parfaitement. Personnellement j’ai vraiment appris à piquer lors de mon premier job: préleveuse pour le laboratoire dans une clinique privée, avec parfois plus de 50 bilans dans la matinée, ça forme!!! Bon courage pour ta dernière année!!

  3. Marine dit :

    Salut je suis toute nouvelle diplômée de juillet 2013 et il est vrai que j’avait cette peur lorsque je suis rentrée en troisième année surtout que je n’avait fait que de la gériatrie ou de la psychiatrie (2 stages en maison de retraite 1 en hôpital gériatrique et 2 en psychiatrie et juste 1 aux urgences qui c’était assez mal passer d’ailleur …) alors quand je suis rentré en 3éme année j’avait peur surtout que j’allais faire un stage de 10 semaines en néonatalogie autant te dire que je changer de gabarit je n’y connaissait rien et a l’école on a aucuns apport en terme de néonatalité et pédiatrie mais du coup j’ai prit sur moi je me suis dit aprés tout je suis encadrée je suis en troisième année et alors sa ne m’empéche pas de me documenter de revoir les médicaments voir rerevoir et on ne m’as jamais reprocher de poser trop de question (sauf dans un stage mais je pense que l’IDE était mal lunée et heureusement elles ne sont pas toute comme sa). Maintenant je suis infirmière et pourtant sa ne fait que 2 mois que j’ai finit l’école et je n’ai pas la science infuse je commence en octobre et je n’hésite pas a revoir ce que je ne sais plus les médicaments les techniques de soins etc… Tout sa pour dire qu’il ne faut pas que tu te dise que tu est nulle tu va y arriver tu as des acquis utilise les n’ai pas peur de poser des questions sur des évidences même sur des choses simples je me suis déja vu poser la question « Excuse moi mais la couche elle se met dans quel sens ? » lorsque durant ma troisième année j’encadrer des 1ére année je leurs disaient « Il vaut mieux poser une petite question bête que de faire une grosse bétise » Sur ce bon courage !

  4. Veronique dit :

    c’est fou ce qu’on peut flipper quand on est étudiant ou nouvelle diplômée ou (très) ancienne diplômée qui débarque dans un service inconnu et technique…
    En ce qui concerne les fote d’ortografe ai 2 gramère a chak mau, Sa m’ainèrveu praudijieuhzeman…

  5. sennepin franck dit :

    Pour le stress d’une nouvelle année, c’est complètement normal. Après, elle peut te faire avancer et réfléchir pour éviter toutes erreurs bêtes au début du stage. Je te rassure, elle sera aussi présente quand tu commenceras ta vie d’infirmière diplômée (et sera même surement plus intense). Pour exemple, quand j’ai commencé en long séjour, je rêvais de mes relève écrite et me réveillais en sueur en étant persuadé que j’avais transmis des grosses conneries (et oui, je suis d’un naturel stressé). Mais quand je revenais dans mon service de long séjour et que je discutais des pansements avec mes collègues emplies d’expérience (pour ne pas dire vieilles collègues ^^), je pouvais constater qu’elles ne me crucifiaient pas sur une croix pour me flageller ensuite concernant la qualité de mon travail. C’était même l’inverse qui se passait.
    Je ne veux pas faire l’infirmier +/- psy à 3 francs mais transforme cette peur en quelque chose de positif. Le recul et la réflexion sont les choses qui sont le plus appréciées chez les infirmières. Et comme disait la première intervenante, tu es en troisième année donc tu sais des choses que tu as validé pendant tes stages précédents. Et ce que tu ne sais pas faire, tu l’apprendras pendant tes stages (voir même pendant ta vie d’infirmière.
    Et sinon, comme dirait tout bon punk qui se respecte: Fuck you bastard.
    Allez jeune padawoine, que la force soit en toi, et surtout continue ton blog pour que l’on se marre autant.

  6. Mégane dit :

    Pour ne pas faire de redites (:p) c’est un stress que tu auras aussi en tant que nouvelle diplomée… Qui est même décuplé avec le passage étudiant-professionnel parce que là tu dois faire tes preuves non seulement avec tes patients, mais aussi avec les familles, les collègues, les cadres, les médecins… Et qu’il n’y a personne derrière pour te dire « C’est bon c’est ça, vas y ! »
    Je discutais un jour avec une collègue et lui disais que je stressais beaucoup, que le passage d’étudiante à professionnelle était angoissant. Elle m’a répondu que le fait que je stresse prouve que je me soucie de ce que je fais, et que c’était le plus important.
    J’ai trouvé ca joliment dit !
    Un conseil : prends les choses à coeur en cette troisième année de formation, emmagasine le plus possible d’informations, essaye si possible de prendre un secteur a charge a 100% pour t’habituer; mais n’oublie pas de profiter aussi de ces moments ou tu ne croules (presque) pas sous les responsabilités!
    Bon courage, tu vas y arriver haut la main !!!

    Mégane

  7. celily dit :

    J’ai pas lu les commentaires précédents mais j’ai envie de dire que j’avais jamais posé de cathéter avant le dernier stage de ma dernière année, ni de pousse seringue, je n’avais jamais sondé un homme, et sondé une femme qu’une seule fois dans ma vie. Je n’avais jamais eu affaire à une GPE ou une sonde naso gastrique, jamais eu affaire à la mort. je n’avais jamais eu a gérer des morphiniques.
    Je n’avais jamais eu le droit de distribuer des médocs seule avant ce dernier stage, en gros la seule chose que je « gérais » c’était les toilettes et les pansements propres.
    Alors oui j’ai senti la déception de certaines IDE lors de mon dernier stage, l’incompréhension d’autres face à mon « non-savoir », mais aussi la compréhension des meilleurs d’entre elles parce que c’est la nouvelle formation qui veut ça. Finalement chacune d’entre elle à su m’apporter quelque chose et m’aider à me rendre compte de l’après DE.
    Bon… J’ai mon DE, J’ai un boulot, ça se passe bien mais…
    A six mois de diplôme je flippe toujours autant en posant un pousse seringue. Et je n’ai toujours pas posé de SNG. 🙂

    Le stresse c’est bon ça montre que tu prends le recul qu’il faut pour analyser ta pratique ( ça te dit rien ça analyse de pratique? ^^)

    Bon courage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s