Repas thérapeutique

Quand on m’a dit que certains repas étaient avec les patients au début de mon stage en pédo-psy. Je me suis dit : « chouette, c’est sympa…Repas à l’œil avec les enfants. »

Et puis j’ai participé au repas. Premier jour, je ne les connaissais pas. Je m’installe au hasard. A côté de moi, une jeune patiente dont je ne connais pas la pathologie. Je l’ai bien vu faire quelques allers retours dans le couloir, se mettre à chanter d’un coup quand on discutait mais je ne n’ai rien lu du dossier, je suis vraiment dans l’observation. Au menu : pâtes bolognaises. Donc, il faut que je fasse attention à ma blouse. Je n’en ai que trois que je lave moi-même.  Et là c’est parti, ma voisine à droite à des TOC. Un me sera particulièrement pénible : donner des coups de coude à son voisin… Ma blouse s’en souvient encore. Taches.

Le lendemain, forte de mon expérience, je change de table. Je me mets en face d’une toute petite mimi. Elle est chou, un peu timide. Au milieu du repas, je comprends son motif d’hospit : elle met plein de nourriture dans sa bouche qu’elle mâche, mâche et remâche et puis ensuite elle crache dans sa serviette. Elle en a tellement dans la bouche que ça coule le long du menton et tombe sur les vêtements. Nausées.

Ok, changement de table. Je m’installe le lendemain à une table d’un jeune garçon très sympathique. Mais il parle, il parle, il parle, il parle toujours en agitant les mains…bref, il me fatigue. Je découvre le TDAH. Migraine

Manger à une table avec une anorexiques (ou des car elles aiment bien manger boire leurs verres d’eau ensemble) ou comment avoir l’impression de s’être empiffrer avec une pomme. Satiété

Il y a aussi celui qui ne veut pas s’embêter à peler son kiwi et qui croque dedans, avec la peau, avec un air bestial. Sensation aphteuse.

Et ça n’est pas tout. Repas thérapeutique signifie toujours être attentif à ce que disent les enfants car le temps du repas est un temps où ils se livrent beaucoup.  Il faut aussi surveiller ce que mangent ceux dont on fait une fiche alimentaire, notamment les anorexiques. Elles ont cet art de faire semblant de manger en touchant à tout mais sans rien mettre à la bouche.

Ça n’est pas de tout repos ces repas mais j’avoue que ça me manque leurs petits appels à venir manger à leur table. « Viens à ma table, Des Idées. »  » Non la mienne! »

Publicités
Cet article, publié dans stage, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Repas thérapeutique

  1. Effectivement, ce rapide tour de table ne met pas vraiment en appétit ! C’est un métier qui demande de manière général d’avoir l’estomac bien accroché 😉

  2. Julie dit :

    j’adore !! une belle façon de décrire le métier et d’en rire 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s