Ma première semaine.

Voilà donc une semaine que je suis en pédo psy.

Ma première impression est très bonne. J’aime comment les enfants sont pris en charge. Je m’attendais à voir des enfants avec des problèmes sociaux, je me rends compte que ça n’est pas exactement ça. Il y a des jeunes filles anorexiques, d’autres avec des phobies alimentaires ou phobie de déglutition, des enfants avec syndromes dépressifs, des enfants violents avec une absence de contrôle à la frustration, ceux qui ont un TED. Il y a ceux qui restent la journée seulement, ceux qui sont là à temps complet, ceux qui viennent le week-end. Ils vont à l’école à l’hôpital. Certains ont accroché directement avec moi (il y en a même une qui m’a demandé si je pouvais être son infirmière référente) pour une autre, elle ne veut pas me voir par moment. Ils sont attachants.

Je découvre aussi la pharmaco de la psychiatrie: Risperdal, Tercian…il va falloir que je m’y penche.

L’équipe est sympa. Ils me répètent à longueur de journée de ne pas hésiter à aller les voir si quelque chose me choque, me brasse etc. Ils ont écouté mes remarques quand j’expliquais que j’avais la sensation que deux patientes se mettaient en miroir.  La cadre m’a aussi répété que sa porte était ouverte pour parler. J’apprécie les auxi puer et leurs méthodes. Les ash sont sensationnelles, très douces et affectueuses avec les enfants. Je n’ai pas encore rencontré tous les infirmiers et notamment un qui sera un de mes référents. Mon autre référente m’a fixé des objectifs. J’aime qu’ils aient suivi une formation sur la nouvelle réforme. J’ai juste une IDE avec qui ça ne passe pas. Elle n’a pas l’air méchante mais soit elle me laisse en plan, genre je la suis à la pharmacie et là elle me ferme la porte au nez et me laisse comme une imbécile dans le couloir ou encore quand je prends une initiative, elle dit « non ! » et ensuite fait ce que je proposais. Ça me laisse une sensation d’être prise pour un chien: « assis, debout, couché » et je n’aime pas trop ça.

Il y a avec moi une élève auxi puer que je trouve extra dans sa façon de parler aux enfants. Il y a aussi une étudiante infirmière. Elle avait l’air sympa au début mais là je la sens dans une sorte de compétition. J’ai moyennement apprécié qu’elle ait fait la remarque de mon retard très fort dans l’office infirmier.

@ suivre !

Publicités
Cet article, publié dans stage, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Ma première semaine.

  1. chou dit :

    Bon courage pour la seconde semaine c’est déjà bien si la structure te plait et si dans l’ensemble l’équipe est à ton écoute.Bon dimanche

  2. C-3PO dit :

    Cool, bon courage. La pédo-psy, ce nest pas ce qu’il y a de plus simple. Notamment avec les jeunes filles anorexiques qui sont dans le clivage, mais avec n’importe quel enfant également, l’accroche directe ou l’attachement sont des phénomènes relationnels (transfert et contre-transfert) qui peuvent mettre les soignants en difficulté et à plus forte raison les étudiants.
    Ce qui est important c’est ce qui de la parole des enfants (et des patients en psychiatrie en général), se diffuse, circule parmi l’équipe soignante.

  3. virginie dit :

    Bon courage pour la semaine prochaine. J’avoue ne pas comprendre le comportement de certains etudiants . On devrait se serrer les coudes et avancer ensemble s’entraider. on est dans le même bateau. et non au lieu de ça ….. pfff….. bel esprit d’équipe…. ça promet pour + tard.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s