Mon petit dragon à moi.

Il y a une infirmière avec qui ça ne passe pas. Elle me met mal à l’aise et je crois que c’est pareil pour elle, je la mets mal à l’aise je pense.

Objectivement, je suis sûre qu’elle doit être sympa. Et je vois bien qu’elle essaye de l’être avec moi. Professionnellement, vu comme les patients parlent d’elle, elle a l’air au top.

Et pourtant, c’est mon petit dragon. Je n’arrive à rien quand je suis avec elle ! Quand on déjeune et qu’elle est là, je n’ai pas envie de parler. Nos regards se croisent, je sens comme une sorte de :  » Mais pourquoi elle me regarde?? » de sa part. Alors que souvent, c’est juste que j’ai le regard dans le vide. On ne se voit pas souvent, du coup, elle ne comprend pas que je papotes avec le internes avec lesquelles je me suis bien liée. Du coup, un petit rapportage à la cadre en lui disant que je ne savais pas rester à ma place de stagiaire. Cadre qui une semaine avant m’avait dit qu’il fallait que j’aille plus parler aux internes pour leur faire part de mes observations mais qui me dit aujourd’hui que je dois leur parler mais pas trop quand même.

Je pense que l’on peut tous être le dragon d’un étudiant. D’ailleurs dans une analyse de situation, j’avais évoqué mon premier dragon et ma référente pédagogique m’avait dit: « Mais toi qui est un peu dynamique, tu crois que tu vas réagir comment face à un étudiant tout mou ?? »

En plus, comme j’en ai déjà parlé sur Facebook, j’accumule de la fatigue et du coup, je vois les choses un peu en noir. Mes dernières semaines vont être longues.

Publicités
Cet article, publié dans stage, vie d'ESI, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Mon petit dragon à moi.

  1. guillemet jacqueline dit :

    ta référente pédagogique t’as apporté une bonne réponse;il est vrai qu’au lieu d’aller cafter l’inf aurait mieux fait de prendre 5minutes avec toipour que vous puissiez l’une et l’autre vous dire ce que vous attendiez .J’ai été dragon jeune ide car je n’étais pas pédagogue mais j’adressais les élèves aupres d’une collègue qui était plus habilitée à la formation.
    allez courage tu as choisi un super métier

  2. chou18 dit :

    Courage des idées, la communication c’est à la fois simple te complexe et puis comme on est humain y’a une part de feeling.La fatigue ça n’aide pas non plus.En tout les cas je te souhaite bon courage pour ces dernières semaines.

  3. alexandra dit :

    j’ai le cas en ce moment en stage avec un IDE. Professionnellement il est au top mais moi il me fait peur, je fais que des fautes d’inattention en sa présence. Je perds tous mes moyens, en plus il est difficile à cerner comme personne. C’est le genre à raconter une blague et à ne pas rire :/. Heureusement il tourne pas toujours sur le même roulement que moi même si j’ai appris pas mal au niveau technique.

  4. dig dit :

    je tombe sur ton blog c’est marrant, enfin je commence… tout ca pour te dire que parfois les plus ingrat(e)s avec les ESI sont souvent des professionnels anxieux, peu sûr au fond d’eux meme sur leurs propres compétences… ou juste une mauvaise impression

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s