La difficile place du stagiaire.

Cela fait 7 semaines que je suis dans mon stage et pour moi les semaines qui vont venir  seront longues.

7 semaines, pour moi c’est le temps idéal de stage. On connait le service, on est à l’aise et si tout se passe bien avec l’équipe, c’est le moment de partir. Pourquoi partir si tout se passe bien ? Parce que c’est juste le temps on l’on devient « copains/copines » et que la place du stagiaire est difficile à tenir. Car justement, j’ai fait mon bilan de mi stage, globalement pas grand chose à me reprocher à part de faire attention car on m’a vu avec mon portable (mais j’ai internet avec mon portable alors j’avoue que je fais pas mal de petites recherches notamment sur les médicaments.) et surtout de rester à ma place de stagiaire.

La place du stagiaire : pas facile à définir. Il faut s’intégrer à l’équipe mais pas trop, s’investir dans le travail sans effacer l’infirmière que l’on suit, s’adapter aux différentes infirmières. Il y a l’infirmière qui préfère être derrière toi pour une glycémie capillaire au cas où ( au cas où quoi ??) et il y a celle qui te laisse poser un cathéter seule. Il y a celle qui préfère voir comment tu fais une rinçure et celle qui te laisse tranquilou installer un pousse seringue d’hypnovel.

On m’a dit que lorsqu’il y avait des conversations perso ou sur l’équipe, l’idéal serait que je laisse les personnes discuter seules. Ouai, ok…mais il faut être conscient que du coup, je vais passer mes journées à trainer dans les couloirs. Par ce que deux infirmières qui se croisent…ça papote sévère quand même. Et c’est naturel. Je ne prends pas part à la conversation mais même sans écouter, il y a des choses que l’on entend. C’est vrai que parfois je pose des questions mais pas pour intérêt cancanier mais parce que c’est intéressant de comprendre ce qui fait qu’il y a une tension ( en ce moment c’est entre les médecins et les infs.).

Voilà, 7 semaines c’est le moment où l’on est intégré mais pas vraiment dans l’équipe quand même. Pour moi ce serait le moment idéal pour partir.

Publicités
Cet article, publié dans stage, vie d'ESI, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour La difficile place du stagiaire.

  1. Véronique dit :

    Et, plus tard, il y aura la place particulière de l’intérimaire ou de « la fille du pool »…

    • ça a l’air sympa ça aussi !

    • Tortle38 dit :

      oui et aussi la place de la petite nouvelle, la place de la contractuelle, la place de celle qui peut tjrs remplacer car pas d’enfants, la place de l’ancienne qui n’est plus au faite des nouvelles » procédures « …etc…..en faite çà n’en fini jamais !!!!!!! mais je reconnais que la place de stagiaire est réellement celle qui est la plus difficile à vivre car tu a tjrs en tête ton diplôme alors qu’un pro, son diplôme, il l’a !!!!! il ne prends pas de risque en « l’ouvrant un peu trop  » ou en donnant son avis !!!!!!!!!! mais n’a-t-on pas besoins de vivre çà lors de nos études pour devenir ce que nous sommes ? aller courage !!!!

  2. kristian dit :

    combien dure vos stages,maintenant? je suis étonné de sa longueur..ceci dit je comprend tes positions ,bon courage,tiens bon…

    • 10 semaines ! s’il y a bien un truc que je regrette de l’ancienne reforme c’est la durée des stages.4 semaines, c’était peut être un peu trop court mais bordel 10 semaines c’est trop long !

  3. Purée, 10 semaines c’est ce que je disais l’autre jour… ça équivaut à quasi la même durée de stage au total que l’ancienne réforme mais au final moins de spé à vivre… quand vous vous tapez 10 semaines de gériatrie ou de santé publique, bah tu as le relationnel mais mince, on ne peut pas vous demander d’être au point sur la technique… je trouve qu’ils ont foiré sur ce coup !!

    Sinon pour rebondir, après tu auras la place de la jeune diplômée, nouvelle dans l’équipe… les nouvelles se demanderont où tu as eu ton DE, que tu n’es pas très efficace, d’autant plus si tu prends la place de quelqu’un qu’elles aimaient bien… pas facile de passer du jour au lendemain de stagiaire à professionnelle, et ce, pour toutes les réformes… on fait le dos rond et on attend qu’une nouvelle arrive pour qu’on nous laisse un peu tranquille… les pro, oublient qu’ils ont été stagiaires un jour et ont débuté aussi…

    Bon courage miss !! :*

  4. Ninon dit :

    Les stages ne durent pas que 10 semaines, On a la possibilité de faire 2 fois 5 semaines dans 2 services différents ( Apres suivant les écoles peut etre ! )

  5. Amandine dit :

    Personnellement, j’ai 2 stages qui ont duré 10 semaines… 1 en gériatrie et 1 en médecine (Neurologie). Rester 2 mois et demi parce qu’il faut se le dire quand même 2 MOIS ET DEMI c’est extrêmement long et compliqué au niveau de la « place de stagiaire » ne pas « copiner » avec des membres de l’équipe mais (flûte) on est humain nous aussi on a besoin de rigoler à la pause pou expulser un peu la pression, on est pas sauvage on tient une conversation avec une IDE, une AS ou autre quand on tourne à deux… On a des affinités… Ben non.. on doit être à notre « place » une place que j’ai énormément de mal à trouver car je suis soit trop loin soit trop proche… dernier stage en date en psychiatrie où j’ai eu pas mal d’affinités avec l’équipe vraiment top d’ailleurs et bien on m’a reproché en gros d’être « de trop bon contact et attention à la place de stagiaire » car une ou plusieurs personnes de l’équipe ça leur a pas plu.. ce qui, par ailleurs, ne m’a absolument pas pénalisé au niveau de mes apprentissages au contraire, j’osais plus (+) poser des questions ou autre. Donc une place que même les formateurs ont du mal à nous expliquer, comment nous on peut la trouver, la garder ou autre? si vous avez des conseils je suis preneuse 😉

    • meleuh dit :

      moi je suis ide et pour ma part quand un stagiaire « déborde » c’est quand il fait des réflexions inapropirées sur le service par exemple, qu’il prend par aux débats de « fonctionnement » mais le tout est subtil ça dépend de la façon don c dit aussi… ou su la façon de travailler d’une IDE, Le copinage je me suis rendu compte que moi aussi je m’attache aux étudiantes qui restent 10 sem… et qu’après on a plus de news nous non plus (enfin un peu genre elle a eu ou non son diplome). si ça peut t’aider 😉

      • Amandine dit :

        Merci en tout cas ! Pour ma part ce sont des choses que je ne me suis jamais permise de faire. « Copiner » était plus dans le sens où je m’entendais très bien avec l’équipe mais jamais au point de critiquer untel ou untel devant ou derrière lui (ils en savent plus que moi donc CHUT lol) quant au fonctionnement ben on doit s’y faire en tant que stagiaire donc no critique en service faut pas être fou non plus. Mais en tout cas merci un avis de pro c’est toujours riche d’apprentissages même sur un post 😉

  6. Nurse Mary dit :

    La place de stagiaire est la plus dure à trouver… Il faut se consoler en se disant que quand nous serons professionnelles, nous pourrons expliquer aux stagiaires ce qu’on attend vraiment de leur part plutôt que de le balancer sur le rapport au bout des 10 semaines!

    • Tortle38 dit :

      cc les stagiaires et pro IDE !!!! je suis inf depuis quelques années déjà et je peux l’affirmer « on oublié la place de stagiaire, on oublie ce que l’on a veçu,……c’est un peu comme la femme qui accouche…. lorsqu’elle a son bébé dans les bras, elle a oublier les heures de souffrances qu’elle vient de vivre …… »

  7. Hello,
    je suis jeune DE, la fameuse promo 2012, qui en a bien transpiré sur les stages…
    La place de DE est bien plus confortable, on oublie même qu’on est de ce nouveau programme, le bonheur.
    Bon pour moi c’est quand même pas l’intégration complète puisque je ne suis que qq mois dans mon service pour un remplacement de congé mat d’une fille très appréciée (très sympa, j’ai pu travaillé avec elle). Enfin c’est ce que je ressens, même si je ne suis pas la plus sociale au monde non plus. Mais j’aime beaucoup mon équipe dans l’ensemble et trouve que c’est une chance pour un premier poste. On a toujours un moment où on est moins intégré. Mais ce ne sera jamais pire que cette fichue place de stagiaire.
    Courage, la deuxième année est la plus dure, enfin avec mes camarades, on a trouvé. Accroche-toi ! ça en vaut drôlement la peine !
    PS : dans l’équipe j’ai mon « dragon » IDE et AS, deux filles super professionnellement avec les patients, mais avec qui je déteste travailler, c’est comme ça, on fait avec. Du coup, les autres fois je suis trop contente d’être avec les autres. Mais en même temps, je sais très bien qu’en cas de souci, elles seront prêtes à m’aider dans l’intérêt du patient et pour l’entraide, alors avec le temps, c’est un travail sur moi que je fais pour rester comme professionnelle avec elles. Et ça se passe bien.

  8. cleokool dit :

    je suis diplomé de fin 2006 et je me souviens de tous ces stages, certains très bons et d’autres qu’on a vraiment envie d’oublier mais tout aussi enrichissants sur le plan personnel. Quand ça se passe mal dans une équipe, il faut se poser les bonnes questions, savoir prendre du recul, ne pas prendre les choses personnellement ( ce qui n’est pas facile…). La place du stagiaire est la plus compliquée dans un service de soins je suis complètement d’accord avec ça.
    Mais quand on est stagiaire les situations difficiles en équipe développent aussi des capacités professionnelles futures.
    Moi je suis assez sensible au vécu du stagiaire dans le service, savoir comment il se sent et comment il perçoit les choses, avoir un avis extérieur et un regard neuf sur une équipe et un service c’est toujours bon à entendre je pense. Comme écrit plus haut on oublie très vite qu’on a été stagiaire et ça veut dire quoi? > on oublie de se remettre en question!

  9. Valérie hassan dit :

    je pense que ce n’est pas en rabaissant , humiliant un stagiaire qu’on arrive à le faire progresser ds son apprentissage!
    au contraire, une relation de confiance basée sur un respect reciproque professionnel et esi permet aux nouveaux arrivants d’exprimer leur potentiel,! avec les réajustements qui s’imposent….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s