NTBR

Il y a un monsieur, on le sait, il n’en a plus pour bien longtemps. C’est même marqué NTBR dans son dossier. Sa famille nous a donné les numéros des personnes à appeler en priorité. Il a son hydratation en sous cutané parce que les veines, elles n’en peuvent plus.

Les médecins nous disent de faire le moins de gestes invasifs possibles ( tout en prescrivant quand même des bilans tout les jours  et de sondes jet toutes les 4 heures car la sonde urinaire, c’est trop invasif.).

Il y a deux jours, alors que c’est un monsieur qui n’est jamais content, il m’a fait un grand signe avec un sourire et il m’a demandé quand est ce qu’on mangeait….lui … qui est chez nous en partie parce qu’il refuse de manger. J’avais été chercher une compote et un yaourt. Tout le monde m’a ri au nez parce que c’était sûr qu’il allait finalement m’envoyer paitre. Mais non, après son yaourt et sa compote,  il m’a demandé un petit complément alimentaire (à la fraise si possible). Du coup, je me suis dit qu’il reprenait un petit coup de peps. Et aujourd’hui, je reviens de deux jours de repos ( où je n’ai pas réussi à travailler la pharmaco), il est méconnaissable. Il reste allongé dans son lit à regarder le plafond la bouche ouverte. Une AS m’a fait part d’ailleurs de sa théorie :  » Quand le kiki devient bleu, tu en as pour peu. Et lui..ça devient bleu. »

A un moment, j’ai bloqué devant sa porte. Il est mort ? Léger mouvement respiratoire.

Ah non, pas encore.

NTBR: not to be resuscitated

Publicités
Cet article, publié dans stage, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour NTBR

  1. Clairette2a dit :

    Ce a quoi tubas assisté ressemble fort à une rémission avant la mort…
    Le corps a un regain d’énergie avant de se relâcher définitivement..
    C’est souvent là qu’ils demandent une dernière douceur, à voir leurs familles, comme s’ils pressentaient que leur heure allait arriver.
    J’ai vécu ça aussi a mon premier stage, le vieil homme dont je m’occupais ressemblait au tien, et le jour d’avant, il s’est levé à fait une belle marche dans le service… Et j’ai eu la chance d’avoir une aide soignante avec beaucoup plus de tact, qui m’a tout expliqué.
    Je n’ai pas voulu y croire, mais le lendemain, j’ai du lui dire au revoir…

    • des-idees-d-ide dit :

      C’est ce que l’on m’a dit aussi. Il avait l’air presque guilleret et là il est tellement différent. En si peu de temps.

  2. Cliquet dit :

    Malheureusement, c’est souvent comme ça pour les personnes qui sont en fin de vie, on se dit ça y est ils vont mieux et qq temps après ils décèdent. Le côté positif, dis toi que tu lui a apporté la dernière petite douceur qu’il voulait, tu étais là et c’est ça qu’il faut voir.
    En salle de réveil, j’ai eu une patiente avec qui je suis restée assise à côté pendant toute la surveillance. Au moment ou je me lève pour lui prendre ses constantes, elle m’a fait un merveilleux sourire, puis arrêt cardiaque, j’étais seule, massage cardiaque, appelle à l’aide, collègue, recherche de médecin (le temps est long dans ces moments là), puis enfin le médecin,médicaments, massage cardiaque, décès. La seule chose que je retiens c’est son sourire (même si cela fut éprouvant), comme pour me dire: merci d’avoir été là.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s