Ma vie de maman : la naissance racontée à mon fils.

C’est dimanche, je vous raconte ma vie de maman.

Autour de moi, mes amies pondent à tout va ! Plein de naissances, c’est super j’adore les bébés. Oui mais voilà cela engendre quelques questions pour mon fils.

 » Maman ? Le bébé de ton amie, il est rentré comment dans son ventre ? » « La petite sœur de mon copain, elle est sortie du ventre de sa maman par la bouche.? » « Maman, mon petit frère et moi on se battait déjà dans ton ventre ? »
En premier lieu, je retourne la question.  » Tu en penses quoi toi ? tu crois que ça se passe comment ? » Compliqué de savoir ce que doit savoir un enfant sur comment on fait les enfants, mais que veut il savoir surtout ?!

J’ai donc tenté de lui expliquer qu’il y avait une graine chez papa, une chez la maman et quelles devaient se rencontrer dans le ventre de la maman. Recherche de regard approbateur. C’est bon cette explication lui suffit (pour l’instant).

Ensuite pour le cas de son petit frère, du fait qu’il sait qu’ils ont été tout les deux dans mon ventre et qu’il n’a pas le sens de chronologie, je n’arrive pas à lui faire comprendre que, non, ils n’y étaient pas ensemble. Il s’est passé un an entre lui et son petit frère.

Pour ce qui est de la naissance, j’ai dû lui expliquer très scientifiquement que les bébés sortaient par la zézette des mamans. J’ai été face  à un regard un peu stoïque mais il n’a pas insisté, je vais devoir réviser mes classiques, la question risque de se reposer.

Sinon, j’avais bien pensé, à lui expliquer Sa naissance mais j’ai un doute:

 » Tu vois mon coeur, maman, un dimanche matin, a cru qu’elle se faisait pipi dessus mais non, en fait cela s’appelle la perte des eaux. On est allé à la maternité avec papa. On a attendu, attendu mais de pas contraction. Tu sais les contractions ça sert a ouvrir la zézette des mamans pour faire passer la tête des bébés. Du coup, le lendemain matin, on a mis un produit dans les veines de maman pour avoir des contractions, et comme ça fait très mal, un monsieur est arrivé avec une grande aiguille et a fait une piqure dans le dos de maman pour ne plus avoir mal. Et comme 13h après tu ne décidais toujours pas à sortir, on a emmené maman dans un endroit où une dame m’a ouvert le ventre et a plongé les mains dedans pour te sortir. Voilà comment tu es né. Allez, on éteint la lumière et tu dors. Fais de beaux rêves. (Je t’aime quand même) »

Le lendemain, je lui raconterais l’accouchement par voie naturelle, avec épisio et hémorroïdes.

❤ les enfants ❤

Si vous avez des anecdotes ou conseils, je suis preneuse.

 

 

 

Publicités
Cet article, publié dans vie de maman/perso, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s