Moi, infirmière….

Ma profession de foi d’infirmière ?

Moi, infirmière, je serais dans le relationnel avec le patient.

Moi, infirmière, je connaitrais toujours le 14 besoins de Virginia Henderson.

Moi, infirmière, j’aurais toujours la passion de mon métier.

Moi infirmière, j’aurais le soucis de l’autre.

Moi, infirmière, je serais toujours ignorée par les hommes politiques comme cette année en période d’élection présidentielle.

Moi, infirmière, j’aurais des horaires décalés du monde du travail.

Moi, infirmière, j’aurais toujours plus de tache à accomplir pour pas plus de salaire.

Moi, infirmière, j’aurais la reconnaissance de mes patients ( ou pas).

Moi, infirmière, j’aurais la reconnaissance de ma hiérarchie ( ou pas).

Moi, infirmière, je me demanderais encore quelle est l’utilité de l’ordre infirmier qui me demande sans cesse des cotisations.

Moi, infirmière, je ne serais jamais vraiment sûre de mon planning qui change toutes les heures.

Moi, infirmière, j’aurais enfin compris ces histoires de catégories A ou B que je ne comprenais pas en tant qu’étudiante.

Moi, infirmière, j’aurais des varices à force de rester debout.

Moi, infirmière, …… je vous laisse me donner d’autres idées ?

 

Publicités
Cet article, publié dans coup de gueule, stage, vie d'ESI, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Moi, infirmière….

  1. Mathilde dit :

    La reconnaissance de la hiérarchie… je crois que tu peux t’asseoir dessus!!!
    Un  » merci » d’un patient, ça vaut tou l’or du monde!!!

    • d’où le « ou pas « ….parce que je crois que même le merci du patient, il vaut mieux ne pas l’attendre…

    • ALDEGUER Bernadette dit :

      Tout l’or du monde pour un merci du patient ? Certes, cela fait plaisir, c’est agréable mais un peu plus de reconnaissance financière ne ferait pas de mal. Il faut arrêter avec ces considérations d’un autre temps. Bien sûr, nous avons choisi notre métier mais nous ne sommes pas les seules que je sache et les autres ne sont pas payés d’un sourire ou d’un merci ! Il n’y a rien d’indécent de vouloir une juste rémunération et nous pouvons continuer à aimer notre métier tout en la réclamant.

  2. Véronique dit :

    Etre sans cesse à l’affut de nouvelles idées (sic!) et de nouvelles méthodes pour améliorer le travail, tenter de les partager (soit on rencontre de l’enthousiasme, soit on est superbement ignoré, soit on s’entend répondre « oui oui » pour constater que l’interlocuteur recommence illico à ramer avec sa méthode de m…).
    Avoir l’esprit ouvert et être à l’écoute des patients et des étudiants (ben oui, ça a un cerveau, ces bestioles-là…), ne pas condamner d’office (ou de salle de soin, hihihi)…
    Ad lib

      • et etre heureuse de ce metier qui est je crois le plus beau et meme si nous ralons tout le temps finalement reflechissons ,qu aurions nous fait d autre ;moi qui suis a la retraite depuis un ans apres 40 de liberale (attention au montant de la retraite) ben je ne regrette rien et surtout pas la relation patient meme si quelque fois des coup de pieds au ,,; se perdent biz a tous et bon courage dans ce merveilleux metier;

      • Véronique dit :

        Le montant de la retraite en libéral? Pourquoi ne nous en parle-t’on pas quand on débute? On s’imagine benoitement que ce sera du même tonneau que salariée et on tombe de l’arbre quand on s’aperçoit que ça représente seulement le plein d’une (petite) voiture par mois alors qu’on cotisait plus de 600 euros mensuels…(pour 10 ans de libéral)

      • ah mai ça m’intéresse que tu en parles !

  3. perrine.pannetrat@live.fr dit :

    d’accord avec presque tout, d’ailleurs je te la pique….

  4. Nicolas dit :

    Excellent, trop fort

  5. Mémé dit :

    Moi, infirmière, jamais oh non jamais je ne traiterais les ESI de la façon dont on m’a traité!!! Je partagerais avec eux mon savoir, ma technique, je leur ferais faire des liens et j’aurais avec eux une attitude humble et surtout humaine, comme une grande sœur qui veut guider sa petite sœur dans la vie afin qu’elle soit armée pour la vivre sereinement!!! 🙂

  6. Mathilde dit :

    Bernadette, je n’ai jamais dit le contraire!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s