Elle m’a émue.

Aujourd’hui, j’arrive comme d’habitude.

Bonjour  aux collègues.

Transmissions.

J’entame ma première toilette. Toilettage, habillage, coiffage, parfumage, bijoutage.

Et puis en rapportant mon guéridon, je tombe sur Elle.

Elle, c’est une résidente. Dès le premier jour, Elle m’a marqué. Je me souviens, j’étais venue un mois avant le début de mon stage pour rencontrer ma référente. Elle était dans la salle à manger et quand Elle m’a vu Elle s’était levée et m’avait fixé. Je l’avais vu si jeune par rapport aux autres. Et puis Elle s’était levée d’un bond, Elle avait l’air alerte. Je me demandais ce qu’Elle faisait ici. Et puis, j’ai commencé mon stage. Alzheimer. Ok je comprends mieux. Elle se balade dans tout les couloirs, Elle fait mine de nettoyer les tables avec sa main. On ne l’entend jamais parlé. Comme Elle est toujours levée dans les premières depuis le début du stage c’est moi qui lui fait les toilettes. Je suis partie en vacances, puis maladie et quand je suis revenue on me dit qu’Elle a changé d’attitude. Elle est devenue agressive à la toilette. Du coup, Elle a plus (+) de calmant, du coup Elle dort le matin, du coup je ne fais plus sa toilette. On s’en rend compte en fait qu’Elle a un zona. Cela doit être douloureux. D’ailleurs, Elle qui ne parle jamais, Elle le dit. « Aie, Aie Aie, ça fait mal » avec sa toute petite voix.

Ce matin donc, je la croise, Elle est nue dans le couloir. Je la ramène à sa chambre et je lui mets sa robe de chambre. Je lui dis que je reviens car il faut que je récupère le nécessaire à sa toilette. Elle s’assoit. Quand je reviens, Elle me regarde avec son grand sourire et avance avec ses bras tendus vers moi. Je suis bloquée. Que veut Elle ?

Un câlin.

Elle est là dans mes bras. Je l’entends me murmurer quelque chose mais je ne comprends pas. Elle a une si petite voix. Je ne sais pas qui Elle croit câliner. Mais on est là, dans une scène un peu ubuesque : toutes les deux , l’une dans les bras de l’autre et sa voisine qui nous regarde. Sa voisine de chambre souffre de démence. Elle nous regarde avec des yeux hagards.

Elle se redresse, me caresse la joue. Et on rentre dans la salle de bain.

Elle m’a émue.

Publicités
Cet article, publié dans stage, vie d'ESI, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Elle m’a émue.

  1. Illina dit :

    :o)

  2. Emelyne dit :

    C’est des petits riens comme ceux la, qui dans les moments de doute, te rappellent pourquoi tu a choisi ce métier !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s