Alors ce premier jour ?

D’abord ma nuit: pourrie. J’ai rêvé toute la nuit que j’allais arriver en retard. Je me suis réveillée toutes les heures. Atroce. Levée à 5 heures, partie dans le froid. Tout va bien.

-6h30: Arrivée sur place, je mets enfin ma tenue et là je me dis, bordel, je vais avoir froid. Je n’avais pas pensé que j’allais avoir si froid ! Pour demain,  je me suis préparé mon petit pull. Me voilà dans le service. Je dis « Bonjour », l’infirmière de nuit me répond…et j’attends…

Voilà voilà….j’attends. Je devais commencer à 6h30. Je suis arrivée un peu en avance, alors j’attends. Enfin une personne arrive, je me présente, elle ne se présente pas. Mais me fait un grand sourire. Une autre personne arrive. Je me présente , pas elle, mais elle est souriante aussi. Puis,  les deux premières partent dans un « bla bla » de 30 min. Je suis assise dans le bureau et j’écoute. Je souris…et j’attends. Je n’ose pas poser la question fatidique:  » Mais on attend quoi ? »

-7h00:  » Ouh la la, mais il faut s’activer! » ( Mais je ne demande que ça !) Et là on est parti à trois à faire les toilettes. On m’explique brièvement une histoire de groupe de toilettes. Je n’ai rien compris. On me propose de suivre une des AS. C’est parti. Première toilette. Un petite mamie très coopérante. Super et à la suite elles le seront toutes. J’avais peur d’être mal à l’aise mais non ça va. ( j’ai eu de la chance pas un caca de la journée). Et puis je les trouve belles ses mamies.

-8h00: première pause café. Il m’a fait du bien.

-8h15: on y retourne. Problème: celles qui devaient venir nous rejoindre ne peuvent pas venir et en plus on doit envoyer une des AS dans un autre service. On se retrouve donc en « réduit ».

– » Des idées d’IDE, c’est bon tu te sens prête pour les toilettes, tu en as vu deux ?  »  « euh???? oui ? » Et me voilà dans le grand bain.

-« Bon tu vas faire la dame là bas. Elle fait une grande partie de sa toilette toute seule. Tu lui fais que le dos et les fesses. »

– » ok !. Mais c’est bon alors je la lève toute seule? »

– » Oui c’est bon. » (*peur*).

Arrivée devant la porte, je redemande: « Mais c’est bon elle marche toute seule ensuite ? »  « Oui, c’est bon. Mais avec son déambulateur quand même. »

( Pourquoi elle ne me l’a pas dit ? Et si je lui avais dit lève toi et marche à Mme Truc, elle aurait pu tomber !! )

Bref, je me lance. Et là Mme JEMARCHEPASEULE me dit: » Vous savez moi je vous écoute et je fais comme vous voulez. » Je fais trois toilettes en tout. Je suis contente, ça se passe bien.

-10h30: pause petit-déjeuner – une bonne demi heure. Je fais connaissance avec une nouvelle infirmière très gentille ( mais ne souhaite pas trop que je la suive, si j’ai bien compris.)

-change des protections et passage aux toilettes.

11h30: on installe les mamies au repas.

12h00: tout le monde est installé, c’est parti pour les repas. On me dit d’aller donner le repas à une mamie dans sa chambre. J’y vais. Elle me parle, je ne comprends rien, mais elle mange bien. Je vois sur la plateau un petit récipient avec ce qui semble être du sel. « Mais non Des idées d’IDE, c’est son doliprane + son médicament. » ( Merci encore une fois de ne pas me l’avoir dit !). Je ne comprends toujours pas ce que ma résidente dit. On me précisera ensuite qu’elle est démente. Ça ne venait donc pas de moi.

Je reviens en salle, Mme PAIRLAMEMOIRE tartine de yaourt la table. Mme JERALTOULTAN me demande un café,  je lui apporte. Tout le monde me dit: « Attends tu vas voir comment elle va râler… ». Mme JERALTOULTAN me regarde, me fait un grand sourire et me dit: « hum il est bon. » Regard ahuri de l’assistance. Eh oui ! Elle l’aime mon café, même si le votre elle vous le renvoie tout le temps en disant qu’il est mauvais.

-13h00:pause repas

-13h30: réunion de service avec notamment les médecins. On parle du Résident de l’étage. Oui il n’y a qu’un homme à l’étage. L’infirmière le trouve mal, le médecin dit que ça va. L’infirmière insiste, le médecin aussi. L’infirmière dit que M Jean NAIPAPOURLONTAN avait quand même une sat à 80 le matin. Le médecin dit que de toute façon le saturomètre, c’est pas fiable. L’infirmière insiste, le médecin insiste. Un autre médecin propose de  tester le saturomètre. Tout le monde dans le bureau a entre 97 et 99%. Il va tester le papi. 75%. Ah oui, l’infirmière avait peut-être raison. M NAIPAPOURLONTAN sera sous oxygène.

Puis plein de BLA BLA BLA puis j’entends: « Des idées d’IDE, c’est ton heure, tu dois y aller. » Je suis partie. Voilà une journée bien remplie.

La gaffe du jour : après avoir lavé une mamie et amené à la salle à manger pour le petit déjeuner, je dis à ma collègue.  » C’est dingue comme elle sent la transpiration ! » Ma collègue me dit que non. Je sens discrètement mes aisselles. Merde, c’est pas moi, c’est ma collègue.

Publicités
Cet article, publié dans stage, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Alors ce premier jour ?

  1. Illina dit :

    Bonsoir ! C’est toujours un réel plaisir de te lire… je suis pliée en deux… et les diverses petites chutes glissées par-ci par-là… j’adore !
    Bon courage pour les prochains jours de stage… et vivement les posts à venir !

  2. Nono dit :

    Rha les joies du travail avec les personnes âgées ! Je suis étudiante en biologie et je fais des remplacements en tant qu’agent de service hospitalier dans une maison de retraite où ma maman est infirmière. Un jour sans me prévenir j’ai été affectée au poste d’aide soignante… Sans aucune formation, je n’étais même pas doublée, rien… Je devais occuper un poste comme ça. La panique ! Heureusement mes collègues ont assuré, alors on a pas pu finir le boulot mais elles m’ont évité de gros problèmes.

    • Aller zou, lance toi dans un poste sans qu’on ne t’apprenne rien.

      • Nono dit :

        Clairement oui ! Et puis entre laver des toilettes et laver des personnes dépendantes, il y a un monde…
        Mais c’est tout de même plus sympa une fois qu’on y est 🙂

  3. audeavf dit :

    J’y est fait 10 semaines aussi en première année je me suis REGALER. Chaque papi et mamie à son caractère tout de même et c’est fatiguant parfois mais le contact avec les personnes âgées est super enrichissant. Profite en pour voir la pharmaco parce que là bas il y a à gogo des traitement et pour des pathologies vraiments divers mais qui tournent souvent autour des même (HTA, démence, insuffisance cardio ou bien rénale). Bon courage pour la suite

  4. Linoa dit :

    Au moins elles n’ont pas été agressives,mais une toilette seule le premier jour! C’est ça qui m’énerve :les élèves sont là pour apprendre, pas pour pallier une carence de personnel!!
    Chouette blog soit dit en passant:)

    • Merci ! Oui, il faut avouer qu’elles sont globalement sympa ( vous sentez quand même la nuance dans le globalement !?)
      En fait, je n’aurai pas dû accepter avec le recul.

      • Linoa dit :

        En même temps c’est toujours délicat de refuser en stage….surtout pour les promos « sans msp » vous êtes encore plus dependants de l’équipe que nous ne l’étions autant garder les refus pour le jour où elles heurterons vos valeurs! Courage 🙂 N’hésite pas à me contacter si besoin.

      • Pas forcément avec un non ferme et agressif mais plus: « j’ai peur de mal faire ou faire mal. »
        C’est gentil pour ton aide…je crois que oui j’aurai sans doute des questions à poser

  5. Mélanie dit :

    Et bah dis donc ! Tu t’en souviendras !! LOL

  6. Mégane dit :

    Salut, j’ai découvert ton blog il y a quelques jours et c’est sympathique de te lire, étant moi-même étudiante infirmière en 2ème année, d’autant plus que tu postes régulièrement ! (comment tu enchaines études/stages/enfants et blog? :p)
    Ce post est sympa, il me rappelle un peu mon stage en maison de retraite, l’année dernière. Un de mes meilleurs stages. Malgré les réticences de beaucoup, si l’équipe est sympa, il y a moyen de faire du super soin, d’apprendre et de s’amuser avec les personnes âgées.
    Par contre, 1 toilette seule en première année, dès les premiers jours, surtout après un stage en crèche (ou tu n’as pas tellement vu de nursing je suppose) je trouve ça vraiment pas adapté. Bien sûr un jour ou l’autre il faudra se lancer et y aller toute seule. Mais te lâcher seule comme ca c’est vraiment pas t’aider… Il en va de ta responsabilité s’il arrive quoi que ce soit (chûte, blessure…) et crois-moi les gens n’aident pas dans ces moments la. Et puis faire une toilette ça s’apprend, et même si tu ne le verras jamais faire sur le terrain, c’est quand même sympa de maitriser la technique (sinon t’auras l’air con le jour ou un étudiant AS te demanderas de lui montrer pour sa MSP) et surtout le relationnel. On apprend un peu à l’école et beaucoup à l’hôpital. Tu n’es pas la pour remplacer du personnel, ni pour décharger le boulot de certaines AS, tu es la pour apprendre ton métier… Même si c’est difficile, surtout avec cette nouvelle réforme, et qu’on a tous et toutes tendance à vouloir faire plaisir (Compétence 3 à la clé 😉 ) vraiment, il faut savoir dire non… Sinon tu vas te faire bouffer parce que crois moi, certains sont vraiment méchants…
    Je te souhaite bon courage pour le semestre 2 et pour ces études fatigantes, pas toujours faciles et déprimantes mais tellement passionnante. Profite un maximum!
    Pareil, si tu as des questions, je peux essayer de t’orienter 🙂

    Mégane

    • Merci pour tes encouragements et ta proposition d’aide. Je poserai certainement des questions ! Il m’arrive de les poser de manière générale aussi sur la page facebook. Pour l’instant, il y a vraiment une infirmière qui me pose pb ( et je l’a retrouve trois jours de suite à mon retour de vacances.)
      En crèche, on fait du nursing mais en miniature et il n’ont pas toutes les articulations qui craquent.)

  7. Mégane dit :

    Pour l’infirmière qui te pose problème malheureusement tu rencontreras beaucoup plus de cons que de gens bien, qui aiment leur métier et ont envie de te transmettre et leurs connaissances et leur passion.
    Après, y’en a 90% qui sont là « parce que ya du travail » et que tout insupporte… Mais ça vaut le coup de ne pas désespérer, moi en seulement 4 stage j’ai trouvé :
    2 IDE Jumelles qui se donnaient a 300% pour leurs patients, toujours la pèche, le sourire, agréables, des amours.
    1 IDE très impliquée dans la formation des étudiants, qui connaissait le portfolio par coeur, et m’encadrait sur plein de soins en technique.
    1 IDE ultra calé en pharmaco, le Vidal à lui tout seul, très compétent aussi. Il piquait les yeux fermés là ou certains s’y prenaient a 10 fois pour obtenir 1 tube; avec lui j’ai appris à piquer « même quand ya pas trop de veine :/ »
    Et enfin 1 IDE dans mon stage au bloc opératoire, qui fait du bloc depuis 30 ans, qui est chez lui, qui connait tout et tout le monde, mais qui reste tellement gentil, simple, à l’écoute et formateur…

    Ces gens c’est du bonheur. C’est pour ça qu’il faut tenir! Bon courage!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s