un petite pièce s’il vous plait !

Le financement des études infirmières !

Quand je me suis dit que je passerais bien le concours, je m’attendais à être accueillie à bras ouverts. J’entends qu’on manque d’infirmières alors je pensais que les vannes étaient ouvertes pour inciter les personnes à faire ses études: quelle naïveté !!

J’ai donc monté mon dossier fongecif. On me précise que seules  2 années pourraient être financements. Et moi je n’ai pas vu le conditionnel. Pourraient et pas seront ! Je pensais donc pour la dernière année me faire licencier pour obtenir ensuite des indemnités Pôle Emploi. Deux erreurs. D’abord parce que le Pôle emploi ne finance pas les études déjà commencées. Ensuite parce que tout est dans le conditionnel ! En effet, on m’a notifié un refus de financement car le FONGECIF n’a pas les fonds pour financer une formation de deux ans. Bon par contre, une amie qui avait déposé un dossier pour être sophrologue a, elle, obtenu son financement. Le Fongecif, en fait, préfère financer plusieurs petites formations plutôt qu’une formation longue pour un métier en tension. Du coup, je démarre ma formation en étant en congé parental,  après que la secrétaire eût été étonnée et m’ait dit que le congé parental était fait pour s’occuper des enfants et qu’elle ne savait pas si je pouvais m’inscrire…..Si, on peut faire une formation en congé parental !

J’ai bien évidemment demandé aux Conseil général et régional une petite aide. Ils ne substituent pas à l’obligation de l’employeur pour les formations. Comprenez : merci de voir avec le Fongecif. Je leur réponds que le fongecif n’a pas les fonds. Ils ne me répondent pas.

J’ai hésité à démissionner sauf que le Pôle emploi ne finance que deux ans et surtout peut financer une année mais dire non finalement à la deuxième année. Je n’ai pas voulu prendre le risque.

Bref je re-dépose donc mon dossier fongecif dans le mois et j’espère obtenir au moins un an et donc serrer encore les cordons la bourse  !

Heureusement qu’une fois diplômée et employée, j’aurai un bon salaire ! C’est vrai que pour nous faire rester dans la profession et par reconnaissance de notre métier, les salaires sont élevés !

Quoi ? Je serais encore trop naïve ?

Publicités
Cet article, publié dans coup de gueule, vie d'ESI, vie de maman/perso, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour un petite pièce s’il vous plait !

  1. Mélanie dit :

    Mon mari, à l’époque, avait fait une demande aux ASSEDIC. Comme pour toi, on lui avait parlé de 2 ans de financement pas plus. Finalement, il a été financé pdt 3 ans.
    Sais tu sinon, qu il existe une enveloppe allouée par la région à la fac dont tu dépends pour aider ponctuellement les étudiants en difficulté financière. Donc si t’as un pépin un de ces jours, n’hesite pas à prendre RDV avec l’assistante sociale du campus (autrement dit du CROUSS)

    • En fait le truc c’est que mon compagnon gagne bien sa vie, donc pas d’aide à ce niveau. Le second truc c’est que notre prêt immo a été calculé sur la base de nos deux revenus. on se retrouve endetté à plus de 50%. Et ça n’est pas évidemment. Ce qui est difficile pour moi c’est d’être dépendante.
      On n’est pas à la porte, on a serré au max les cordons de la bourse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s